'71

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Yann DEMANGE
Acteurs :
  Jack O'Connell, Paul Anderson, Richard Dormer, Sean Harris, Sam Reid, ...
     
Genre :
  Guerre
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  05/11/2014
Titre original :
  '71
 
Note "critique" :
  3,16
 Classement 2014
  83 / 181

Résumé :
.O

xx
.O
Belfast en 1971. en pleine guerre civile entre protestants et catholiques, Gary, un jeune militaire anglais, se retrouve face à une violente manifestation, et bientôt seul dans un quartier hostile.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
06/11/2014
Film" choc" pour certains critiques qui allaient même jusqu'à dire qu'il était meilleur que le blockbuster "Interstellar" sorti la même semaine, ce "'71" fera partie de cette longue liste de film intéressant par certains points mais tellement prévisibles par d'autres qu'il ne peut pas réussir à me convaincre...

Le début laisse sceptique avec la phase classique d'entrainement puis l'envoie en Irlande à la place de l'Allemagne ce qui parait, dans un premier temps, un bon plan. Qu'est-ce qu'un anglais savait réellement du conflit entre les protestants et les catholiques en 1971 ? Aucune idée et c'est assez gênant pour comprendre pourquoi ce troufion est aussi largué. On comprend qu'il n'a pas de parents et donc on se dira qu'étant élevé à l'orphelinat il n'a pas du être au fait des infos mais il est sérieux et prend des notes alors ça doit être un gars bien.

La première manifestation à laquelle il participe est l'occasion de montrer que les Anglais ne sont pas experts dans l'art de gérer les conflits et le voilà qui se retrouve tout seul en territoire ennemi. Why not... cela donne quelques moments assez bons (mais la caméra tremblotante à la Pual Greengrass c'est saoulant) mais quand le film essaye de rendre compte des Anglais pourris, des protestants sympa, des protestants foufous, etc... il se perd et il nous perd rapidement.

Dans ce petit jeu de dupes, le soldat est trimballé comme une bille dans un flipper mais les "bumpers" sont trop faciles entre le petit bonhomme (très bon), les personnes qui soignent sans soucis apparents et surtout une course poursuite dans les tours d'immeuble sans aucune crédibilité. Bref, les ficelles sont bien trop grosses pour que le film soit convaincant et si le suspens est présent au début, la suite est vraiment très classique et ne laisse que peu de doutes sur les développements qui suivent. Dommage.
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # # #
.O.
Si '71 n'a pas vocation de documentaire, Yann Demange ne trahit jamais les enjeux du conflit irlandais. Il a la bonne idée de jeter un voile sur les frictions religieuses qui déchirent le pays, comme pour mieux souligner l'absurdité de toutes les guerres.
Au milieu de ce chaos, il y a la vie. Qu'ils soient dans un camp ou dans l'autre, résistants, militaires, agents doubles ou simples gens, les personnages de '71, aussi importants soient-ils pour l'histoire, illustrent l'humain qui tente de rester vivant. Derrière l'intelligence de sa sauvagerie, '71 glisse dans l'intimité des êtres, par bribes éparses. De quoi laisser le spectateur avec un coeur qui bat la chamade comme rarement.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil