Wadjda

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Haifaa AL MANSOUR
Acteurs :
  Waad Mohammed, Reem Abdullah, Abdullrahman Al Gohani
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  06/02/2013
Titre original :
  Wadjda
 
Note "critique" :
  2,83
 Classement 2013
  20 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
Wadjda a 12 ans et habite avecsa mère à Riyad en Arabie Saoudite. Bien qu'elle vive dans la religion la plus stricte, la petite rêve d'un beau vélo.Mais dans ce pays, la bicyclette est réservée aux petits garçons, aux hommes.
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
13/02/2013
Premier film d'une femme en Arabie saoudite, Wajda ne connaîtra pas les honneurs d'une sortie en salle sur place et risque de rencontrer l'incompréhension du public qui aura l'occasion de le voir ailleurs dans le monde.

Sans juger des mœurs d'une nation, on ne peut que s'interroger quand on voit ces sociétés où les droits de la femme sont si éloignés de celui des hommes ? Ne pas être vue, ne pas être entendue ? Devoir se partager... Quelle condition de vie !

Au milieu de cela, la petite Wajda a du mérite de vouloir vivre ses rêves et ce film devrait être montré aux plus jeunes pour leur faire prendre conscience de la chance qu'ils ont de vivre en France.

Cela m'amuse car, je m'imagine en train de lire cette critique et me dis que ça fait vieux con comme discours mais il n'empêche, je me rappelle des discussions lorsque j'avais 20 ans à la fac et une amie qui me disait qu'elle aurait préféré être un garçon... Et je me dis que finalement cette vision que l'on a dans le film et qui nous fait réfléchir serait peut être plus universelle et devrait faire réfléchir aussi dans "notre" monde. Qui fait les machines ? Le repas ? Etc... Que disent les études en France sur le sujet ? Que l'égalité homme femme n'est pas acquise sur le plan salarial mais pas non plus dans la répartition des tâches à la maison...

Bref, si je m'attendais à un film un peu meilleur, il ne faut pas occulter que c’est un premier film et qu’il a bien du mérite d’exister. Si l’histoire n'avance pas vite et que les développements ne sont pas sensationnels, il a pour lui de belles vertus de réflexion qu'il est toujours important de promouvoir et qui lui fera obtenir un note au dessus de la moyenne :-)

P.S. : Pourquoi dans la scène finale Wajda arrive seule au croisement ? Métaphore de l'impossibilité de voir enfin un garçon et une fille juste heureux en plein jour à visage découvert ? Dommage :-p
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
À aucun moment, la réalisatrice ne fait passer les femmes de son film pour des victimes. Au contraire, elle les montre dignes et résistantes face aux traditions trop strictes qui les empêchent de s'épanouir et de simplement vivre. Elle distille, ici et là, des sous-entendus critiques sur la politique, la société et la culture de son pays, nous offrant un film féministe par excellence et subtilement subversif qui célèbre aussi la jeunesse, l'audace et l'indépendance féminines. On pourra juste regretter la fin du film, qui ressemble à un conte de fées idéaliste, loin de la réalité qui doit être tout autre. Pour l'instant. 
.O.

Posté le : 09.03.2013
Auteur : Dina
Note :

Ce film, c'est aussi l'histoire d'une belle femme qui, parce qu'elle ne parvient pas à enfanter un mâle, est humiliée, presque répudiée. J'ai compris la fin comme une revanche de la mère à travers sa fille. En lui offrant ce vélo, elle lui permet de vivre son rêve en se libérant un petit peu du carcan des hommes. Du coup la scène finale me semble très porteuse d'espoir.


Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil