Un Château en Italie

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Valeria BRUNI TADESCHI
Acteurs :
  Valeria Bruni Tedeschi, Louis Garrel, Filippo Timi, ...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  30/10/2013
Titre original :
  Valeria BRUNI TADESCHI
 
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2013
  163 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
Louise, issue de la grande bourgeoisie italienne, tombe amoureuse de Nathan, un jeune français. Venue d'un monde qui disparait peu à peu, une jeune femme face à une histoire d'amour qui commence dans un autre univers que le sien.
.O.

Xavier
0

.O.
01/11/2013
Je ne connais pas la vie des "people" donc j'ai découvert après coup que le film avait une large portée autobiographique... est-ce que cela justifie l'enthousiasme d'une partie de la critique devant ce scenario qui nous raconte la vie de cette femme qui semble constamment se plaindre et de ses amours avec un gars plus jeune qu'elle qui se la joue continuellement et vous sort rapidement par les yeux ? il faut le croire.

Ce chateau en italie, c'est l'histoire d'une famille qui a vécut dans l'opulence grâce à l'usine d'un père aujourd'hui décédé et qui se retrouve à vivre une vie pleine de vacuité... Le seul personnage qui surnage est celui du frère qui doit combattre la maladie mais sinon, que ce soit la mère, la fille, le copain de la famille censé être le bouffon qui dit tout haut à la cour ce qu'elle ne peut pas entendre autrement ou le fameux petit copain et sa famille sans intéret... tout cela forme un tableau que j'ai violemment rejeté après m'être royalement ennuyé.

On a envie de mettre des coups de pieds aux fesses de ces personnages qui passent leur vie à geindre et l'écran ne le permet pas mais ma note vous dira vraiment ce que j'ai pensé de ce film que je ne conseillerai pour rien au monde. Bref, circulez, il n'y a rien à voir... (NDX : si si, finalement il y a à voir ce que je pense être le plus mauvais des 163 fiklms que j'ai vu cette année :o) ).
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Valeria Bruni Tedeschi est passée maître dans l'art de l'autofiction. Le point de vue qu'elleporte sur elle est sans concession. Ici, elle aborde à la fois son histoire d'amour avec un homme plus jeune qu'elle, son envie de maternité, son rapport à la richesse de sa famille et la maladie de son frère. Il en résulte un récit mené tambour battant, où alternent les scènes burlesques et des moments plus tragiques.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil