Turbo

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  David SOREN
Acteurs :
  Ryan Reynolds, Samuel L. Jackson, Maya Rudolph, ...
     
Genre :
  Animation
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  16/10/2013
Titre original :
  Turbo
 
Note "critique" :
  1,83
 Classement 2013
  91 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
turbo, un petit escargot, rêve d'être le plus rapide, malgré les réticences des siens pour qui prudence et lenteur sont de rigueur. Mais un évènement inattendu va lui donner des ailes et forcer le destin.
.O.

Xavier
@

.O.
22/10/2013 Un escargot qui va participer aux « 500 miles d’Indianapolis » ? Ils ont quand même de drôles d’idées chez Dreamworks ? Ou alors une belle machine à dupliquer (que « Pixar » lui-même n’hésite pas à utiliser quand on voit « Planes » sorti la semaine précédente…).

On ne va pas jouer au jeu des 7 erreurs entre le bolide rouge et l’escargot de course mais la « Piston Cup » devient « les 500 miles d’Indianapolis », «  Radiator Spring »se transforme en « dghhjg springs » et Chick Hicks devient le méchant « Lagagne ».

Pour ne pas copier/coller toujours le même film, les « créatifs » ont décidé d’aller faire un tour du coté des Super-Héros (avec « Avengers » & Cie le genre est en pleine bourre) et le petit gastéropode se retrouvera avec un cœur génétiquement modifié lors d’une scène qui mix « Fast and Furious » et « Spiderman » (ah ces jolis globules bleus !).

Je ne suis pas contre les films qui font des clins d’œil à leurs confrères mais garder un peu d’originalité dans ces conditions relève de l’exploit ce que « Turbo » ne parvient pas à faire. Pas de panique, le message « il faut voir ses rêves en grand même lorsqu’on est petits » passera très bien auprès des 3-6 ans mais quand on sait que les studios Dreamworks nous ont donné « Shrek » et sa suite (ou oubliera les épisodes suivants…) on a le droit de ne pas se contenter d'un gamin sadique ou de quelques corbeaux....

C'es dommage et les scénaristes ont vraiment été paresseux alors qu'une piste s'ouvrait droit devant eux avec le personnage du frère qui est clairement sous-exploité, ne servant qu'à mettre en valeur le héros alors que son discours se tient. malheureusement, sa vision « safe » de la vie ne doit pas être pas raccord avec le rêve américain, cette idée qu’il faut toujours viser très haut puisqu’on ne vous montrera jamais tous ceux qui ont ratés mais juste ceux qui ont réussi (comme à la loterie…).

Être pondéré, espérer le meilleur mais ne pas être une tête brulée est-il incompatible ? Bonne question qui donnerait peut-être un scénario plus original mais moins facilement digérable. À vos stylos amis scénaristes, vous avez 4 heures ! :-p
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # (+)
.O.
Le gag récurrent du corbeau avaleur de mollusques, le mouflet sadique en tricycle qui tente d'écraser le héros, les multiples courses-poursuites : le DreamWorks 2013 déballe son lot de moments rigolos. Le rythme Fast and Furious et la 3D relief canon ajoutent au plaisir.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil