Trance

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Danny BOYLE
Acteurs :
  James McAvoy, Rosario Dawson, Tuppence Middleton, ...
     
Genre :
  Thriller
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  08/05/2013
Titre original :
  Trance
 
Note "critique" :
  2,16
 Classement 2013
  110 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
Un commissaire-priseur et expert dans une célèbre maison de ventes de londres se fait le complice d'un braquage spectaculaire pendant une enchère. Rien ne se passe comme prévu et le chef d'oeuvre volé disparait mystérieusement.
.O.

Xavier
@

.O.
09/05/2013
Voilà la dernière livraison de Danny Boyle, le réalisateur anglais sous amphétamines dont le nom sert de gage de qualité en règle générale... Le "en général" prend tout son sens pour ce long métrage qui voit Vincent Cassel encore une fois tourner à vide ....

Un casse, un objet dérobé introuvable et un temps limité pour se rattraper ? Difficile d'être ultra original surtout qu’on affiche ses intentions dans le titre et que les multiples rebondissements ne mènent qu'à une fin possible, amenée de manière tellement peu subtile que je l'avais deviné (et pourtant ce n'est pas ma spécialité !).

La mise en scène nerveuse n'arrive pas à sublimer les acteurs qui sont rapidement des caricatures inintéressantes malgré leur faible nombre qui devrait leur laisser plus de présence à l'écran...

Bref ce "Trance" a loupé son effet sur moi et fait l'effet d'un beaujolais nouveau : certaines critiques (à l'instar de celui de "première") vous parleront de grand cru fait par un cinéaste "pirate" qui livre un petit bijou (sic) mais moi je n'ai vu qu'un petit film pressé rapidement et ressenti des notes de navet plus que de grand cru. À vous de tester ;-)
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # (+)
.O.
Tout était pourtant bien rodé mais tTrop de twists tuent le twist... Ces fins en accordéon mis à part, Trance permet à Danny Boyle de retrouver, en partie, les pulsations de Trainspotting, tout comme il sait déplacer le curseur de notre intérêt tour à tour sur James McAvoy, Vincent Cassel et Rosario Dawson. Dommage qu'il semble si déterminé à nous perdre dans le labyrinthe de l'esprit. 
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil