The Grandmaster

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Wong KAR-WAI
Acteurs :
  Tony Leung Chiu Wai, Zhang Ziyi, Chang Chen, ...
     
Genre :
  Aventures
Durée :
  1 h 55
Date de sortie :
  17/04/2013
Titre original :
  Yut doi jung si
 
Note "critique" :
  2,16
 Classement 2013
  103 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
Au siècle dernier, Ip Man fut un légendaire maître de wing chun et le mentor de Bruce Lee. Histoire d'un homme et de son art, le kung-fu, dans la Chine des années 1930 à 1950.
.O.

Xavier
@

.O.
20/04/2013
Je n’avais jamais vu de film du cinéaste de Hong-Kong révélé au public international en 2000 par son « In the mood for love » et sa bande originale reconnaissable en quelques notes. J’ai donc rattrapé ce retard avec ce « grandmaster » qui m’a laissé de marbre tout au long de ces deux longues heures.

Dès la première scène, le ton est donné, l’esthétique générale de la scène primant sur la lisibilité des combats : oh, que c’est beau ces gouttelettes qui partent dans tous les sens et symbolisent la vitesse d’exécution et le temps suspendu grâce aux ralentis ! Pareil avec ce train qui n’en finit pas lors d’un combat et qui, d’après ce que j’ai lu, est censé symboliser la vie qui passe… C’est profond tout ça, mais ça frise souvent le ridicule (je ne vois pas pourquoi on devrait dire que les films ou 5000 voitures de police sont misent à l’amende par un conducteur voltigeur sont a coté de la plaque et dire qu’un combat a un contre 500 est réaliste). Ici, j’ai eu l’impression de jouer à un jeu vidéo… ou plutôt de regarder quelqu’un jouer à un jeu vidéo ce qui est vite frustrant.

Le fil nous raconte l’histoire d’Ip man, le maitre en kung-fu de Bruce Lee ? Pourquoi pas… mais je ne suis pas un spécialiste de l’histoire de Chine et les différentes périodes (abordées dans tous les sens), les personnages un coup d’un coté un coup de l’autre et les problèmes de lignée des uns et des autres ne m’ont pas du tout accroché et paru assez flou. Du coup le film s’éternise et les effets de style proposés par le réalisateur sont voyants et vains.

Bref, voici un joli raté qui ne sera sauvé que par ses actrices et acteurs qui sont impeccables mais qui n’avaient aucune chance de sauver un film brouillon (alors que le réalisateur a mis plus de 3 ans à le réaliser) et passable.
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # (+)
.O .
Cinq ans pour porter à des sommets de perfection les combats. Et un rien d'ostentation. Mais fallait-il cinq ans pour achever un scénario aux innombrables ellipses, éclipsant la dimension historique au profit d'une réflexion philosophique sur l'art du wing chun (combat chinois) un rien abstraite? Esthétiquement abouti, mais pas plus.
.O.

Posté le : 04.06.2013
Auteur : tith
Note :
non...
J'ai un pote qui m'en a dit le plus grand bien !!!
Va falloir que je vois ša de mes propres zieux alors.


Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil