Oh Boy

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Jan Ole GERSTER
Acteurs :
  Tom Schilling, Friederike Kempter, Marc Hosemann, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 30
Date de sortie :
  05/06/2013
Titre original :
  Oh Boy
 
Note "critique" :
  1,87
 Classement 2013
  149 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
Niko un Berlinois de trente ans, est un éternel et incorrigible rêveur qui n'en finît pas d'être étudiant. Lorsque sa compagne se lasse de cette situation, Niko tente de prendre les choses en main mais le sort s'acharne contre lui.
.O.

Xavier
0

.O.
11/06/2013
Un kiné à la bourre, une séance ciné qui me passe sous le nez et me voilà devant le cinéma le bec dans l'eau. Un petit tour sur les bornes d'achat pour voir les films débutant sous peu, le timing étant serré pour la suite de la journée et voilà que ce "Oh Boy" se présente comme le candidat idéal. J'en avais entendu parler grâce à ses passages dans divers festivals (Marrakech et le Festival du film allemand à Paris fin 2012), à son label "Découverte UGC" et plus simplement par sa nationalité, nos voisins d'outre-Rhin ayant la bonne habitude de nous envoyer de temps à autre des films marquant ("Das Experiment", "La vie des autres", "La vague" ont tous trouvé leur place dans mon Top5 de leur année de sortie).

Du coup , si je ne connaissais pas les détails du film, il avait pour lui une cote de sympathie plutôt correcte qu'il s'est consciencieusement appliqué à détruire. "Oh Boy" ? une vaste blague que cette journée passée à Berlin en compagnie d'un gamin d'une petite trentaine d'année qui se laisse porter par la vie qui semble le malmener (enfin, il faut le dire vite car moi aussi j'ai eu envie de lui mettre des claques plutôt que de lui donner un coup de main !).

Quel ennui devant les aventures de Niko Fisher : que ce soit son meilleur copain, la fille qu'il connait depuis l'école primaire et qu'il retrouve, les discussions de comptoir ou l'art moderne, on enchaine les rencontres en mode "blabla de base" sur un rythme nonchalent qui donne au film un coté sketchs colléés les uns aux autres sans aucune dynamique. Tout sonne faux et le film qui dure 1h28 réussit le tour de force de paraitre long !

Les quelques critiques lues montre que le film divise profondément donc vous pouvez tenter votre chance mais, dans mon classement annuel, il faudra chercher du coté des 0 pour le retrouver car non, le noir et blanc ne suffit pas pour rendre un film intéressant, la recherche d'un café serré ne me fait pas rêver et les situations font trop travaillées et donc absolument pas naturelles ce qui est embêtant pour un film censer saisir 24h de la vie d'un jeune. Bref, raté !
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
Gerster a parfaitement digéré ces influences pour en conserver l'essentiel: l'essence de la Nouvelle Vague, à savoir la liberté. De ton et de récit. Son scénario sort des sentiers battus avec une construction fragmentaire ambitieuse, où chacun des personnages qui croisent la route de son héros dessine, les uns après les autres, son portrait. Oh Boy mêle humour du désespoir et confessions bouleversantes comme ce vieil homme qui, à un bar, se met soudain à raconter la Nuit de cristal telle qu'il l'a vécue. Et le résultat séduit par sa mélancolie désarmante qui doit aussi beaucoup à son impressionnant acteur principal: Tom Schilling.  
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil