Möbius

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Eric ROCHANT
Acteurs :
  Jean Dujardin, Cécile de France, Tim Roth, ...
     
Genre :
  Thriller
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  27/02/2013
Titre original :
  Möbius
 
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2013
  51 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
Un officier des services secrets russes, Grégory Lioubov, est envoyé à Monaco pour enquêter sur un milliardaire de son pays. Mais durat sa mission, grégory tombe amoureux d'une femme infiltrée dans son équipe, ce qu'il ignore.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
27/02/2013
Un titre faisant référence au ruban de Möbius (cf la fiche wiki pour ceux qui ne connaitrait pas) ? ça ne pouvait qu'attiser ma curiosité surtout quand le casting voyait Jean Dujardin et Cécile de France tenir le haut de l'affiche. Un film d'espionnage "réaliste" ? Tous les indicateurs étaient réunis pour en faire le premier film français de ce début d'année à mériter le détour (il faut dire que nous avons plutôt été arrosés de comédies toutes plus oubliables les unes que les autres).

Le film démarre de belle manière et je n'ai pas été gêné par le mauvais accent russe de Jean Dujardin (car apparemment il y a bon nombre de spécialistes parmi les critiques !) : la première partie montre bien que si la guerre froide appartient au passé, le jeu d'influence entre russe et américain est loin d'être fini. Le milieu financier sert de toile de fond à ces aventures qui m'ont fait penser à l'excellent livre "le joueur d'échecs" ou les humains étaient de simples pions manipulés sans scrupule.

La petite équipe de bras cassés de Dujardin fait sourire mais on arrive à sonner juste ce qui n'était pas gagné et on se dirige vers un film mené par les faux semblants lorsqu'Eric Rochant dérape : j'ai lu qu'il avait voulu faire un film d'amour plus qu'un film d'espionnage et, effectivement, le bonhomme s'est fait plaisir à filmer la relation fusionnelle entre Cécile de France et jean Dujardin lors d'une scène aussi longue, que gênante et inutile.

Je suis sorti du film à ce moment-là et je n'ai pas réussi à revenir, voyant la suite des aventures d'un œil très lointain, le film se perdant dans des rebondissements plus ou moins téléphonés, la fin étant complètement ridicule alors qu'il y avait là une dernière occasion de se racheter.

Bref, le matériau était là mais Eric Rochant fait l'erreur du débutant en réussissant le début mais en ratant la fin ce qui, au moment de donner une note et une appréciation, n'incite pas à recommander chaudement ce film qui aurait mérité un meilleur traitement pour viser bien plus haut. Dommage.
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
(...) Alors, oui, on pourra regretter qu'un montage forcément éliminatoire gomme parfois à l'excès la genèse d'une histoire d'amour sur laquelle repose pourtant la dramaturgie du film. Mais Möbius n'en demeure pas moins un film passionnant, vénéneux et ténébreux. 
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil