Lincoln

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Steven SPIELBERG
Acteurs :
  Daniel Day-Lewis, Sally Field, David Strathairn, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  2 h 30
Date de sortie :
  30/01/2013
Titre original :
  Lincoln
 
Note "critique" :
  3,19
 Classement 2013
  10 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
Les derniers mois du mandat du président Abraham Lincoln, qui verront l'abolition de l'esclavage et la fin de la guerre de sécession. Le portrait d'une grande figure de l'histoire des Etats-Unis d'Amérique.
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
08/02/2013
Tout d'abord, un petit conseil : pour apprécier le film, avoir son quota d'heure de sommeil à jour me semble indispensable et je vous déconseille de vous lancer dans l'aventure un vendredi soir après une longue semaine de boulot (bref, que des choses que je n'avais pas faites !).

Pourquoi ces précautions ? Car Lincoln est un film bavard et même un film de Tarantino pourrait passe pour un film muet à côté de ces interminables dialogues qui irriguent le film de la première a la dernière minute. Est-ce toujours intéressant ? Loin de là et j'ai sûrement dormi lors de la première demi-heure sans avoir eu l'impression de rater grand-chose !

C'est le reproche le plus lu concernant ce film qui n'a pas choisi la facilité en prenant un titre qui n'a rien à voir avec son sujet (ou si peu) : Lincoln ? Certes... Mais n'attendez pas une biopic de plus du président américain, au risque d'être extrêmement déçu ! Le film n'est pas centré sur la vie du président mais sur l'adoption du 13e amendement, celui qui abolit l'esclavage aux USA.

Un moment qui coïncide avec une guerre civile et qui, comme le pense sûrement tout non américain, révolutionnera la vie dans le monde (pour rappel, en France en l'abolition de l’esclavage date de 1848 soit 17 ans plus tôt et de ce que je vois sur le net, la Suède aurait fait cela en 1335 !) .

Spielberg se laisse le temps de nous raconter ces deux mois qui ont eu une importance exceptionnelle et il ne joue pas la carte bisounours, préférant montrer l'importance du jeu politique et, à travers lui, la faiblesse des hommes.

Une démocratie, c'est donner le pouvoir au peuple ? On pourrait le croire mais ce serait bien naïf. Droite ou Gauche ? Pourquoi aucun parti ne s'intitule " le parti du bon sens" ? Évidemment il u a de grandes directions a prendre, des choix a faire mais est-ce que cela concerne TOUTES les décisions et doit obligatoirement pousser à l'application de la politique débile du "quand j'arrive au pouvoir je défais sans discernement tout ce qu'on fait mes prédécesseurs pour mieux m'affirmer".

D'un autre côté ces hommes (maires, députés, sénateurs, ... ) sont censés représenter leur électorat et donc autant les personnes qui on votées pour elles que ceux qui ne l'ont pas fait on se rend compte que la mission est impossible et qu'elle vite souvent a la croisade personnelle du plus court chemin vers son propre bonheur.

Lincoln est un film bavard, pas spécialement enthousiasmant par son scénario, par ses acteurs, par ses choix mais c'est le genre de film qui gagne ses gallons après la projection et je qui certain qu'il permettrait d'introduire des débats passionnants sur les mérites comparés des divers modes de gouvernement et la façon de mener ce qui sera jugé, a posteriori, comme de grandes avancées pour l’humanité :o)
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
Lincoln est une épopée intime, extrêmement bavarde et pensée comme telle pour mieux faire ressentir l'insupportable lenteur des tractations démocratiques. Une fois encore, Daniel Day-Lewis transcende la simple interprétation de cet homme usé par le poids de sa fonction. Il est prodigieux. Comme toujours. 
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil