Les apaches

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Thierry de PERETTI
Acteurs :
  François-Joseph Culioli, Aziz El Haddachi, Hamza Meziani, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 20
Date de sortie :
  14/08/2013
Titre original :
  Les apaches
 
Note "critique" :
  2,67
 Classement 2013
  14 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
L'été, pendant que de nombreux touristes envahissent les plages de l'île de beauté, cinq adolescents de porto-Vecchio traînent dans la ville et ses alentours. Un soir l'un d'entre eux invite ses camarades dans une villa inoccupée, ils y passent la nuit.
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
16/08/2013
Certains râlent contre les clichés sur la Corse véhiculés par ce film (racisme, utilisation facile des armes, etc... ) mais je me demande s'ils ont vraiment compris le propos du film. Nous sommes en Corse mais l'histoire aurait pu se passer à Brest, Paris ou Bordeaux de mon point de vue. En 1h20 on suit une histoire de gamins, mais surtout l'histoire d'un groupe avec toute la difficulté d'exister à l'intérieur.

Pas de guerre des chefs, pas de dialogues pompeux, mais tout un jeu d'influence qui mène le moins intégré à jouer quelques minutes un rôle qui lui sera, très peu de temps plus tard, fatal. Savoir dire non ? Ne pas avoir honte de ne pas faire ce qu'on n'a pas envie de faire ? Ce pourrait-être pour une première cigarette, un premier joint ou, comme ici, pour un premier vol que l'on commet d'autant plus volontiers que l'on pense pouvoir rattraper le coup.

Il n'est pas question d'être Corse de naissance ou Pinzutu (= Gaulois apparemment), d'être une fille ou un garçon, d'être riche ou pauvre, d'être de telle ou telle confession.... non : on a juste un groupe avec un leader et sa hiérarchie, un groupe sous l'effet duquel on se retrouve avec plus de "copains" lors de la visite d'une villa que ce qui était prévu au départ... un groupe ou l'individu est à la fois noyé dans la masse avant d'être stigmatisé quand le groupe se sent en danger.

On pourra s'interroger sur la fin du film et sur ces regards assez indéchiffrables que j'ai mis du temps à analyser puisque c'est au moment de taper cette critique que j'arrive seulement à mettre un sens dessus : voilà des jeunes qui remarquent plus la présence d'une caméra, d'un oeil neutre et impersonnel que celle d'un gars que certain d'eux ont déjà croisé et qui n'est pas là de manière anodine... La caméra (et plus généralement la télé ?), ferait-elle perdre de vue l'essentiel ? Quelques scènes reviennent alors en mémoire et montrent que, si on ne fait pas attention à ce que l'on regarde (que l'on soit au bord d'une piscine ou sur un VTT), on peut vite passer à travers le plus important.

Bref, mine de rien ce petit film (par la durée : à peine 1h20) est plus malin qu'il n'en a l'aire et je me dis qu'il ferait un excellent support de réflexion auprès d'adolescent dont je serais curieux de connaitre l'interprétation de ce genre de fait divers (car le film ne met pas cela en avant - et c'est tout à son honneur - mais l'histoire est malheureusement tirée d'un fait divers qui s'est produit à Porto-Vecchio il y a quelques années). Il sera aussi un des moments marquants de ce mois d'août qui a enfin décidé à se montrer moins pingre en bons films que le mois de juillet. Good News !
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # (+)
.O.
Brillant metteur en scène de théâtre, Thierry de Peretti passe au long métrage (...). On y admire la puissance de sa direction d'acteurs ainsi que sa manière singulière de filmer la Corse, lumineuse et oppressante à la fois. Un regard amoureux mais pas naïf, puisque son film aborde le racisme latent contre la communauté marocaine. Mais la dramaturgie du film reste en deçà de ses qualités formelles. Et fait des Apaches un simple film de plus sur un sujet souvent abordé. Pas un film en plus.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil