Leones

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Jazmin LOPEZ
Acteurs :
  Julia Volpato, Pablo Sigal, Macarena del Corro, ...
     
Genre :
  Drame psychologique
Durée :
  1 h 20
Date de sortie :
  07/08/2013
Titre original :
  Leones
 
Note "critique" :
  0,83
 Classement 2013
  154 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
Cinq adolescents marchent dans une vaste forêt et tout en se promenant avec détachement échangent sur les liens qui les unissent et les séparent. Un monde proche du fantastique.
.O.

Xavier
0

.O.
09/08/2013
Le Café des images à Hérouville-Saint-Clair (1 séance par jour), le Concordia à Lyon (2 séances par jour), l'Eldorado à Dijon (2 séances par jour), le Star Saint-Exupéry à Strasbourg (2 séances par jour) et enfin le MK2 Beaubourg à Paris (5 séances par jour) : 5 salles en France pour ce petit film argentin dont la bande annonce m'avait accrochée et dont l'affiche et sa faible diffusion parisienne et nationale intriguées...

Il faut dire qu'en vacances sur Paris pour ce mois d'août j'ai du temps et j'en profite pour voir quelques films qui sortent des sentiers battus dont ce "Leones". Peut-être aurais-je du me méfier de la note de nos amis les bisounours (pardon, de Studio-Ciné-Live) qui, pour la première fois depuis bien longtemps descendaient sous les 2 dièses... rejoignant les "pingres" de chez Première qui ne donnent pas beaucoup d'indication avec ce ¤ assez habituel chez eux ;-)

Enfin, me voilà dans la salle en compagnie d'une vingtaine de personnes pour ce "drame psychologique" qui se révèle être un superbe "foutage de gueule". Il faut dire que la bande annonce vend la mèche en expliquant pourquoi ces gamins déanbulent dans la forêt mais, même sans cela, on a surtout l'impression que Jazmin Lopez a découvert une caméra dans son grenier et s'est improvisée réalisatrice de long métrage. Je souligne bien ces deux derniers mots (bien que le film ne dure que 80 minutes, cela fait tout de même 4 800 secondes !) car la demoiselle s'est amusées à faire de longs plans séquences pour nous montrer qu'elle n'a pas peur de tenir la caméra et d'imposer ses idées mais elle a oublié ce qu'était la direction des acteurs, un scénario, etc...

Du coup, on a le droit à des dialogues sans queue ni tête, à une progression laborieuse ou les métaphores sont grosses comme des camions (oh, une carte... oh on tourne en rond... oh la fin pleine de symbolisme...) et toute tentative de me faire croire que ce film nous montre le passage à l'âge adulte et la prise de conscience de ces cinq gamins ne me convaincra pas (mais si vous voulez une critique ultra positive, "Le monde" donne 4/5 au film et l'encense !).

Bref, le cinéma "expérimental" de cette jeune argentine ne m'a pas du tout convaincu et, si j'en crois les personnes parties après 20 minutes et 40 minutes de films ou l'air desesperé de certains quand les lumières se sont rallumées (et d'autres sont partis en gromelant !), je me dis que je ne suis pas le seul. Je ne vois vraiment pas ce que je pourrais sauver de ce film ce qui explique sa note finale...
.O.


Première :
¤
 
Studio / Ciné Live :
# (+)
.O.
La cinéaste se plaît à magnifier la nature, à créer un climat vaporeux. C'est d'une beauté plastique indéniable. Pourtant, et malgré la révélation finale, cet essai déambulatoire brasse du vide et ne distille qu'ennui. Pour conclure en six mots ? Quand concept filmique rime avec soporifique. 
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil