Le Géant égoïste

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Clio BARNARD
Acteurs :
  Conner Chapman, Shaun Thomas, Sean Gilder, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 30
Date de sortie :
  18/12/2013
Titre original :
  The Selfish Giant
 
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2013
  62 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
Arbor et son ami Swifty, deux adolescents vivant dans un quartier populaire de Bradford au nord de l'Angleterre, sont renvoyés de leur établissement scolaire. Désoeuvrés, ils rencontrent Kitten, un férailleur, et commencent à travailler pour lui
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
22/12/2013
J'en avais lu d'excellentes critiques et j'en ressors assez déçu. Le film n'est pas mauvais et le gamin qui tient le rôle principal est plus vrai que nature dans son jeu de môme impossible à canaliser mais-qui-a-des-excuses-car-la-vie-a-malmené-sa-famille !

Que faire de ce genre de gamin ? Bonne question à laquelle les quelques années où j'ai été face à eux m'ont laissé un sentiment difficile à décrire, celui d’être désemparé et plus généralement pas préparé à répondre aux attentes que doivent avoir ce genre de gamins. L'impression que les moyens à notre disposition pour les aider sont assez risibles comparés à l'ampleur de la tache, enfin, là n’est pas la question mais alors que les vacances débutaient, j’ai eu l’impression de revenir au boulot ce qui ne m’a surement pas aidé à rentrer à fond dans l’histoire !

Le film à au moins le bon gout de ne pas virer bisounours et de montrer un gamin plus casse-bonbons qu’attachant même et de ne pas s’enfermer dans une rédemption qui semblait tendre les bras au binôme via les courses hippiques… au contraire, il ne faut pas être trop fleur bleue le déroulement de l’histoire risquant d'en refroidir plus d'un.

Bref, pour un film anglais « social », évoquer Ken Loach est un peu cliché mais on se demande ce que le cinéaste aurait fait de cette histoire qui, dans la forme qui nous est présentée, est montrée avec un peu trop de recul pour vraiment en saisir toute ses implications. C’est une tranche de vie, comme cela se fait souvent, mais il manque ce petit quelque chose qui permet d’aller plus loin et je suis resté sur ma faim… dommage…
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
Quoique librement adapté d'un conte d'Oscar Wilde, ce premier long métrage britannique de Clio Barnard fait surtout penser à Ken Loach, figure tutélaire et un peu écrasante de ce récit. Mais ce sera le seul bémol à mettre au débit de cette oeuvre multiprimée (...). Superbement interprétée, cette chronique d'un drame annoncé s'appuie sur une remarquable montée en puissance du récit, où violence, tendresse et poésie s'y marient harmonieusement, pour offrir une vision, dénuée de toute condescendance, de l'Angleterre d'en bas.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil