La Cité Rose

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Julien ABRAHAM
Acteurs :
  Azize Diabate Abdoulaye, Idrissa Diabaté, Ismaël Ouazzani, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  27/03/2013
Titre original :
  La cité rose
 
Note "critique" :
  2,16
 Classement 2013
  43 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
Mitraillette a 12 ans et vit depuis toujours dans une cité de la banlieue parisienne. Seul avec sa mère dans un univers de violence, Mitraillette n'aurait pourtant jamais voulu vivre ailleurs. Un jour, pris malgré lui dans une fusillade, il va échapper au pire et raconter son histoire.
.O.

Xavier
@ @

.O.
30/03/2013
La référence à "La Cité de Dieu", film énorme qui à maintenant plus de 10 ans (pfew... je viens de vérifier, il date de 2002 !) était évidente tout comme l'impossibilité pour Julien Abraham de jouer dans la même catégorie que Fernando Meirelles. Je craignais le pire mais avait envie de laisser sa chance à ce petit film, me disant que vu la faiblesse de ce début d'année, je pourrais peut-être avoir une agréable surprise.

La trajectoire de ces gamins de banlieu, la facilité à gagner de l'argent "sans rien avoir à faire", la course contre des flics qui seront dépassé quoiqu'ils fassent... tout cela est assez bien retranscrit. A ce titre, le petit mitraillette à l'image de son cousin sud Americain ("Fusée" si mes souvenirs sont bons) fait un bon observateurs des moeurs de la cité...

Malheureusement, lorsque le scenariste veux jouer avec les clichés et suit les aventures de ce gamin qui fait des études de droit mais est aussi plein de préjugé envers les autres que ceux qu'ils ressent envers lui, j'ai été moins convaincu... peut-être la faute de cette scène maladroite ou sa copine le rejette et qu'il l'enserre de force avant qu'elle ne revienne à la "raison"... en tout cas là sienne...

"La Cité Rose" se laisse voir mais le scenario n'arrive pas à suffisament louvoyer entre les clichés, à inssufler l'urgence qui irriguait son prédécesseur, à porter une vision vraiment forte de ce groupe de personne qui, comme tout un chacun, cherche sa place dans la société. Bref, rien d'infmaant, mais le film parait parfois light, parfois forcé... mais il est difficile de trouver le ton juste et pour un premier film, j'ai déjà vu largement pire :o)
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # (+)
.O.
Le début laisse craindre le pire. Du genre un novice de la caméra qui rêve d'une version 9-3 de La cité de Dieu, mais dont le résultat se rapproche plus d'une sitcom. Et pourtant, progressivement, les trois gamins de cette cité rose gagnent en épaisseur. Le cinéaste détourne les clichés (poignante scène de recrutement avec Djibril) dans un scénario habile, où l'acte de l'un influera sur le destin des autres. Dans un scénario qui ne lésine pas sur le tragique, mais qui combat le fatalisme.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil