Je fais le mort

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Jean-Paul SALOME
Acteurs :
  François Damiens, Géraldine Nakache, Lucien Jean-Baptiste, ...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  11/12/2013
Titre original :
  Je fais le mort
 
Note "critique" :
  1,50
 Classement 2013
  132 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
Jean, comédien au chômage, traverse une des pires périodes de sa carrière. Un jour, Pôle Emploi Spectacle lui propose un rôle étonnant : prendre la place du mort lors d'une reconstitution de scènes de crime devant un juge.
.O.

Xavier
@

.O.
29/12/2013
L'histoire avait un certain potentiel sur le papier mais le film est balourd au possible et ne réussit que trop rarement à atteindre sa cible. Si Lucien Jean-Baptiste est le plus convaincant des trois têtes d'affiche c'est peut-être car c'est celui que l'on voit le moins, le scénario ne sachant pas sur quel pied danser entre véritable enquête policière, film comique sur un comique ou néant absolu dans un décor sympathique, la station de Mégève, qui est montré un coup sous 20cm de neige, un coup en plein été alors que l'action est censée se passer sur 3 jours consécutifs.

Ces raccords à l'avenant vont avec une histoire qui manque de liant, le personnage de juge d'instruction mené par Géraldine Nakache étant d'une faiblesse sans nom alors que François Damiens reprend son rôle de comique balourd mais pas si bête que ça. L'histoire se traine et les répliques franchement drôles se comptent sur les doigts d'une main ce qui fait vraiment peu pour un film d'1h45.

Bref, rien de folichon pour ce petit film qui ne fera pas d'étincelles au box-office et qui ne vous manquera pas si vous ne le voyez pas. Dans le cas contraire, soyez indulgents... très indulgents !
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# (+)
.O.
À la base, une chouette idée de scénario: un acteur raté accepte de jouer le mort lors de la reconstitution d'une scène de crime à Megève et, à force de se mêler des oignons des flics, fait basculer l'enquête. Sachant que c'est François Damiens le toquard et Géraldine Nakache la juge d'instruction, on attend une comédie qui dépote, un polar pétillant. Erreur. Pour cela, il aurait fallu muscler la mise en scène et, si possible, ajouter un tantinet de vraisemblance dans l'intrigue policière. Trois fois rien, mais un trois fois rien qui handicape le film.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil