Hannah Arendt

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Margarethe Von TROTTA
Acteurs :
  Barbara Sukowa, Axel Milberg, Janet McTeer, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 55
Date de sortie :
  24/04/2013
Titre original :
  Hannah Arendt
 
Note "critique" :
  2,00
 Classement 2013
  27 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
1961. Pour le compte du journal américain "le new yorker", la philosophe Hannh Arendt part à Jérusalem couvrir le procès du criminel nazi Adolf heichmann. De ses articles naîtra la théorie sur la "banalité du mal".
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
27/04/2013
Hannah Arendt fait partie de ce genre de film qui n'a rien d'exceptionnel en termes de cinéma : pas d'images marquantes, pas de moment fort, pas de musique qui reste dans la tête, pas d'actrice ou d'acteur rayonnant, pas d'histoire écrite de manière remarquable... Et pourtant, ce film aura @@(+).

Pourquoi ? Parce qu'il remplit l'une des missions du cinéma, celle de rappeler l'Histoire et de faire réfléchir. On pourra objecter qu’il est réalisé de manière assez scolaire, que les idées sont rabâchées plutôt que d’être décortiquées mais puisqu’il s’intéresse à la vie de cette dame plutôt qu’à son œuvre, il est quasi impossible de la mettre en perspective de manière convaincante (mais cela doit pouvoir se trouver aujourd’hui :-) ).Hannah Arendt ? Ce nom m'évoquait bien quelque chose mais rien de précis et je sais gré à la réalisatrice d'avoir comblé ce manque et de m’avoir donné envie de lire les écris de cette philosophe (tout en me disant que je n'ai sûrement pas le bagage pour tout comprendre mais ça me rappellera lorsque je suivais les conférences de philo à Jussieu quand j’étais en terminale et que je ne comprenais pas tout (d’ailleurs aujourd’hui encore je ne pige pas le mot « paradigme » entendu et vaguement expliqué par ma prof de l’époque donc si une âme charitable passe par là, je suis preneur :-p)

Enfin, quel est le plus puissant moteur pour les barbares ? L'égocentrisme ou l'absence de pensée ? La question se pose tout comme de nombreuses autres soulevées par cette philosophe qui détonait à l'époque et qui laisse encore aujourd'hui certaines interrogations sans réponse. Le rôle des responsables juifs pendant la guerre ? Voilà de quoi créer la polémique mais également remettre en perspective l'histoire et réfléchir aux certitudes que l’on pense avoir...

Ce film nourrit l'envie de s'instruire, de comprendre, de chercher... Il est donc sain et utile. Pour le reste, je ne connais pas la vie de cette dame pour pouvoir juger du point de vu exprimé par la cinéaste et je laisserai les spécialistes s'exprimer mais je pense que si vous ne connaissez pas l'œuvre d'Hannah Arendt ce film, est une bonne entrée en matière :-)
.O.

Première :
¤
 
Studio / Ciné Live :
# # (+)
.O.
Voilà un long métrage didactique et précis et au sujet fascinant. Mais la réalisation est si bavarde et théâtrale qu'on a l'impression d'assister à un cours magistral dès que l'un des acteurs ouvre la bouche. Jusqu'à ce discours final, où la brillante Hannah Arendt explique à nouveau ses théories, controversées et critiquées avec virulence, sur "la banalité du mal" et la collaboration de certains juifs pendant la Seconde Guerre mondiale et qui ne fait qu'appuyer, de façon redondante, tout ce que le film a démontré jusque-là. Au cas où on n'aurait rien compris?
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil