Flight

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Robert ZEMECKIS
Acteurs :
  Denzel Washington, Don Cheadle, Kelly Reilly, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  2 h 20
Date de sortie :
  13/02/2013
Titre original :
  Flight
 
Note "critique" :
  2,83
 Classement 2013
  137 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
Whip Whitaker, pilote de ligne expérimenté, sauve la vie de la plupart des passagers de son avion lors d'un crash et devient un héros national. Mais l'enquête menée par sa compagnie l'inquiète...
.O.

Xavier
@

.O.
17/02/2013
Denzel Washington aux commandes ? Cela intrigue via les affiches qui pullulent dans le métro et, malheureusement, via un extrait qui semble en dire beaucoup trop sur l’intrigue du film.

Beaucoup trop ? Pas tant que ça si l’on y repense rétrospectivement car Zemecki n’a pas voulu réaliser un film sur le crash d’un avion mais plutôt sur l’alcoolisme. Pourquoi pas mais une fois compris le « truc », il ne fait guère de doute sur l’issue du film qui ressemble à s’y méprendre à une énorme session pour les alcooliques anonymes plutôt qu’à un film catastrophe doublé d’un film de procès…

Il y avait pourtant de quoi faire avec une belle réflexion à avoir sur la notion de « héros » comme sur celle de la « responsabilité » et cette façon de toujours régler un problème en allant devant un tribunal.

Comment doit être traité ce gars ? Doit-il être porté aux nues ou plongé en enfer ? Un juste milieu devrait exister, non ? Zemecki semble incapable de le trouver et nous la joue d’un côté « l’héroïne, c’est cool » puis « je cherche le grand pardon pour retrouver ma liberté d’esprit ».

Le kouglof est difficilement digérable surtout qu’il est long (plus de 2h15) ce qui n’aide pas à camoufler cette absence de demi-mesure qui finit par être très frustrante. Bref, je déconseille ce vol qui aurait dû mettre le spectateur devant un dilemme mais s’empresse de plonger dans l’angélisme à deux balles alors qu’une scène, dans les escaliers de l’hôpital avec un cancéreux en phase terminale, remet bien les choses à leurs places et montre ce qu’aurait pu être le film.
.O.


Première :
¤ ¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
Pour son retour au cinéma live, après douze ans de motion capture, Zemeckis prouve donc d'emblée qu'il n'a en rien perdu la main. Et la suite de son film confirme la qualité de son ouverture, notamment grâce à la prestation charismatique de Denzel Washington en pilote souffrant d'addictions en tout genre. Entouré par des seconds rôles épatants , il semble entraîner Flight sur un terrain immoralement incorrect. Que faut-il faire avec un héros défoncé qui a sauvé des vies en transgressant les règles ? Et jusqu'où faut-il aller pour le couvrir ? Jusqu'à ce qu'hélas le politiquement correct remette le récit sur les rails de la rédemption. Comme par peur soudaine de la sortie de piste. Dommage qu'entertainment pur et immoralité joyeuse n'aient pas réussi un mariage riche en étincelles. 
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil