Comment j'ai détesté les Maths

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Olivier PEYON
Acteurs :
  Cédric Villani, François Sauvageot, Anne Siety, ...
     
Genre :
  Documentaire
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  27/11/2013
Titre original :
  Comment j'ai détesté les Maths
 
Note "critique" :
  1,66
 Classement 2013
  92 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
Les concepts et les théories, des tables de multiplications du cours élementaire à la médaille fields, rencontre avec des êtres venus d'une planète pas si rébarbative qu cela, voire même créatrive et imaginative.
.O.

Xavier
@

.O.
01/12/2013
voilà typiquement le genre de film qui me fait hurler : il y avait de quoi faire quelque chose d'excellent et par flemmardise ou par connerie on nous sert un fourre-tout indigeste qui arrive même à se faire des propres croche-pattes !

J'ai découvert le nouvel UGC Ciné Cité Paris 19 et dans une "petite" salle de 120 places nous étions 7 à découvrir ce film qui, par son titre, ne dévoilait pas qui du 1er ou du 2nd degré seraient à l'honneur. En mélangeant les intervenants qui vont d'un prof de prépa sympathique du coté de Nantes à des étudiants américains ou des scientifiques en voyage du coté de l'Allemagne en passant par The Méga Star actuelle des maths en France, j'ai nommé Cédric Villani, le film propose un agrégeat de témoignages mis bout en bout dans un joyeux désordre qui mène droit dans le mur.

C'ets dommage car le film le dit lui même en présentant cette structure en Allemagne qui propose aux matheux de se poser une semaine et de rencontrer des collègues de divers horizons ce qui permet aussi bien d'ordonner ses idées pour les présenter que de réfléchir différement les maths étant plus que jamais pluriels (ce qui explique ce fameux S à la fin !).

Il y a pleins d'informations intéressantes mais nous ne savons pas quel statut leur donner : par exemple, il est dit qu'un "chercheur" en maths démontre un nouveau théorème par an... pourquoi pas, mais qu'est-ce qu'un théorème ? tous n'ont pas la même importance... d'ailleurs un moment intéressant est celui ou l'un des chercheurs dit que s'est sur une démo "ratée" qu'il a fait sa plus belle découverte au passage !

Le couplet sur les changement de mode tous les 15 ans parlera surement aux profs mais pourquoi ne pas avoir analyser de manière plus rigoureuse le choix des "maths modernes" dans les années 70 ? ridiculiser la définition de la droite est un chose, mais expliquer les idées des gens qui ont imposé cela et les forces et faiblesses des deux systêmes semble au dessus des forces d'un réalisateur qui préfère enfiler des perles. Une jolie concerne la fameuse "école Montessori" qui permet de ne pas "faire des maths" mais "d'aimer les maths"... ah la la... j'en pleurerais presque... pourquoi mes parents ne m'ont pas mis dans ce type d'école ? bah oui si tout le monde suivait ce cheminement, nous aurions des génies en maths par milliers en France ! Ah , on me dit dans l'oreillette que ce n'est pas la panacée et que si ça convient pour certains gamins, ça en perd d'autres. Oups, qui ose défier la pensée unique ? l'école unique, l'enfant unique, le collège unique... mais comment peut-on avoir un discours pareil aujourd'hui ???

A l'opposer, j'aime le discours qui dit qu'apprendre à réussir un examen et apprendre les maths c'est différent ! Oui oui et 100 fois oui... mais puisqu'on cherche a tout prix à ce que les gamins aient leur brevet, leur bac, etc... comment faire pour que "les maths soient un mystère qui enchante les enfants" ? On va me sortir les fameuses "taches complexes" et je retorquerai qu'avant que l'élève ne construise son savoir tout seul, il lui faut des bases saines... alors oui, les règles de ce jeu sont plus longues et complexes que celles d'autres jeu mais dès qu'on s'y penche un peu sérieusement, on peut s'amuser et je prends souvent l'image des jeux vidéos pour dire aux élèves qui crient au scandale sur l'air du "ah bah oui mais on n'avait jamais vu ça... et e plus il y avait une astuce à utiliser" que, lorsqu'ils sont devant leur console, il n'y en a aucun qui crie au scandale car ils perdent la première partie, aucun qui ne s'émeut lorsqu'il faut, pour avancer, découvrir un passage secret caché... au contraire, ça donne son sel au jeu et plus on avance, plus on aiguise les réflexes, plus on aime relever des défis à la hauteur de nos connaissances. Et bien... les maths, c'est EXACTEMET la même chose et il n'y a pas besoin de passer par montessori pour cela !

"Ne croyez pas ce qu'on vous dit, vérifier par vous même" voilà une belle théorie qui incite les gens à ne pas se laisser abreuver bêtement par les idées des autres... vérifier quelque chose dont on est "certain" tout autant que quelque chose dont on "doute", n'est-ce pas une bonne chose ? je pense que si mais plutôt que d'insister sur ce "bon sens", on nous sort Cédric Villani qui marche pied nus, s'habille avec des noeuds papillons énormes et semble conforter l'idée qu'un mathématicien brillant est obligatoirement "extravagant". Pfew... quel dommage de choisir ce bonhomme comme porte étendard, il se fait d'ailleures étendre par le prof de prépa nantais assez bonhomme mais, là encore, le public de prépa qui est emmené faire du char à voile sur la plage pour étudier le passage de la théorie à la pratique, ce n'est pas un peu biaisé ? non, si peu...

Enfin, ne cherchez pas la confrontation des idées, des argumentations solides et détaillées, ce doxumentaire passe a coté de tout ça ce qui fait que, pendant 10 minutes c'est amusant mais, à l'image d'un documentaire de Michael Moore, on passe vite du coté de l'ennui devant le coté systématique du procédé. Dommage car il y avait vraiment quelque chose à faire pour comprendre pourquoi tant de personnes se gargarisent d'avoir été "nulles en maths à l'école" alors qu'il est plus honteux de dire qu'on était nul en anglais (j'avoue... c'est mon cas) ou nul en Histoire-Géo...

Bref, je doute que ce film reconcilie cceux qui n'aiment pas les maths avec cette matière... c'ets dommage car lorsqu'il est evoqué la "beauté d'une demonstration", on touche de doigt quelque chose d'intéressant mais comme beaucoup trop de choses dans ce film, c'est tellement mal présenter que si vous n'êtes pas convaincu avant de voir ce documentaire, il vous paraitra long et enquiquinant et, dans le cas contraire, il vous laissera de nombreux regrets... Arghhh :-(
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# #
.O.
Avec un tel titre, on pourrait s'attendre à un doc plein d'humour et accessible à ceux qui n'ont pas la bosse des maths. Au contraire, le film est aussi rébarbatif, abstrait et obscur qu'un cours pour les non-initiés. La démonstration part dans tous les sens tentant de prouver l'utilité de cette discipline dans notre vie, avec des exemples peu concrets et des témoignages de spécialistes qui font penser au Sheldon Cooper de The Big Bang Theory. Mais, après tout, ce doc n'est peut-être qu'une private joke pour matheux...
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil