Cloud Atlas

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Lana WACHOWSKI, Tom TYKWER, Andy WACHOWSKI
Acteurs :
  Tom Hanks, Halle Berry, Jim Broadbent, ...
     
Genre :
  Science-Fiction
Durée :
  2 h 45
Date de sortie :
  13/03/2013
Titre original :
  Cloud Atlas
 
Note "critique" :
  2,83
 Classement 2013
  2 /163

Résumé :
.O

xx
.O
Adam Ewing, homme de loi américain, se rend à bord d'un goélette partie de Nouvelle-Zélande pour San Francisco, la ville où il est né. Il ne connaît pas Robert Frobisher qui, un siècle plus tard, est au service d'un grand compositeur et veut échapper à ses créanciers.
.O.

Xavier
@ @ @ @

.O.
13/03/2013 ( critique à lire en écoutant la musique du film en même temps ici )
Ciné Live donnait le ton en proposant des critiques diamétralement opposées... mais Première donnait une note médiane... quel serait le résultat de ce dernier film des frères Wachowski qui ont marqué le cinéma avec "Matrix" avant de revenir dans le rang avec leurs films suivants ? Je ne savais pas trop ce que j'allais voir mais la bande-annonce m'avait intrigué ce qui est, en général, plutôt bon signe :-)

Ne vous fiez pas au résumé du Pariscope... qui ne correspond qu'à une infime partie de ce que vous verrez puisque ce ne sont pas deux histoires qui sont imbriquées mais six ! Si certaines histoires attirent davantage l'œil que d'autres, aucune ne "bouffe" la pellicule et l'on passe de l'une à l'autre avec réussite, le léger sentiment de flottement n'étant jamais désagréable.

On pourra reprocher au film de nous servir un peu de chaque genre sans n'en mener aucun à son apogée mais l'intérêt est ailleurs : suivant les moments, certains personnages sont principaux ou secondaires, suivant les moments le rythme s'emballe ou se ralentit mais le tour de force des trois réalisateurs est d'avoir réussi à donner une unité au film alors que chaque spectateur picorera dans les thèmes celui qui l'emballe le plus.

Il y a peu de films que j'aimerai revoir deux fois d'affiler pour mieux cerner l'ensemble des thèmes mis en jeu mais en sortant de la salle de ce "Cloud atlas", j'ai eu envie de repartir faire un tour dans ce manège aux multiples formes, de mieux saisir toutes les petites subtilités de ces histoires qui forment un voyage dans le temps mais également dans les relations humaines et les révoltes des gens "normaux" face aux "puissants". Quel est le moteur de ces révoltés ? Est-ce que la religion peut servir de guide ? Le film se garde bien de répondre mais les diverses pistes données sont ultra intéressante, notamment dans l'histoire la plus futuriste où Tom Hanks a le droit tour à tour de se dire que la religion sauvera le monde puis que la religion n’est qu’une synthèse faite par les anciens pour que les plus faibles ne restent pas soumis (et pourtant, comment interpréter ce que dit la voyante ??? bonne question !).

Difficile d'être clair face à un tel film : ses résultats catastrophiques aux USA s'expliquent aisément par son contenu et par le manque de chance au niveau de la date de sortie (au moment ou l'ouragan Sandy s'abattait sur NY ce qui n'a pas incité les gens à se rendre au cinoche et derrière le dernier James Bond, "Skyfall", a tout emporté sur son passage) mais il faut bien avouer que tout le monde ne se fera pas embarqué par la fresque que représente cet "atlas des nuages". Dommage car la musique, très sympathique (alors que j'avais un peu peur en voyant que l'un des trois réalisateurs était également l'un des trois compositeurs de la BOF) vous emportera dans un voyage aussi surprenant, qu'agréable et vivant sur le long terme car il y a matière à réflexion bien longtemps après avoir quitté votre siège.

Profitez de l'expérience au cinéma car, à la maison avec le téléphone qui sonne, l'ordi éclairé et les pauses frigidaire, vous n'avez quasiment aucune chance de rester immerger dans ce film qui mérite que vous lui laissiez sa change (et puis, pour une fois que je ne dis pas "dommage..." ou "pouvait mieux faire..." il faut en profiter ! D'ailleurs, il faudra que je trouve le bouquin car il parait que les scénaristes ont fait un travail d'adaptation remarquable et cela me permettra de repenser tranquillement toutes ces histoires, le film gagnant en force dans les jours suivants sa vision ce qui reste assez rare et donne envie de se repencher dessus pour repartir sillonner cette "cartographie des nuages" si j'en crois la traduction du bouquin :o)
.O.


Première :
¤ ¤
 

Studio / Ciné Live :

0

ou

# # # # (+)

.O.
CL 0 : (...) à voir cet interminable pensum sans propos, explosé dans le temps et l'espace, on se demande quelle était tout simplement la volonté des cinéastes, si ce n'est d'enfumer le spectateur dans un délire vide de sens. On doute fort que la brochette d'acteurs qui borde le film soit pleinement fière de rôles à tiroir qui sombrent dans le grossier (...) mais, surtout, ce délire mystico-philosophique n'est que fumeux. Totalement incompréhensible. Et parfois franchement ridicule.


CL 4,5 : Cloud Atlas est une symphonie sur l'humanité où chaque personnage combine ses arpèges aux autres par-delà les siècles, un miracle narratif en forme de puzzle dont chaque pièce s'emboîte jusqu'au ciel. Cinq histoires alternées qui en constituent une sixième aux résonances philosophiques, cinq genres qui s'entrechoquent, du polar à la comédie, pour se fondre in fine en S.F. vertigineuse. Le scénario est inracontable, il y faudrait des diagrammes et une boussole, même les acteurs jouent à cache-cache, méconnaissables, déroutants. Tout est lié, tous nos actes ont des répercussions, dit l'un des héros. La précision était superflue. Tout est à l'image, majestueuse, ample, traversée d'un souffle quasi cosmique, étoiles et destins étroitement mêlés.
.O.


Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil