All Is Lost

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  J. C. CHANDOR
Acteurs :
  Robert Redford
     
Genre :
  Aventures
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  11/12/2013
Titre original :
  All Is Lost
 
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2013
  78 / 163

Résumé :
.O

xx
.O
Au cours d'une traversée en solitaire dans l'Océan indien, un navigateur découvre au réveil qu'un container à la dérive a embouti la coque de son voilier, ouvrant une importante voie d'eau.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
11/12/2013
Une bande annonce intrigante vue au cinéma (je vous déconseille de voir celle qui tourne sur le net et qui dure 2'15''... elle raconte l'intégralité du film) avec une musique qui me chatouille gentiment l'oreille ? Voilà de quoi me donner envie de découvrir un film dont je n'avais quasiment jamais entendu parler et qui, quelques semaines après « en solitaire » nous renvoie au milieu de l’océan :o)

Si « en solitaire » avait été une demi-bonne surprise, cette fois c’est le contraire avec un résultat malheureusement assez éloigné de mes attentes : si le film joue carte sur table avec un accident qui arrive quasiment dès les premières secondes, la suite est plus compliquée et je doute que ceux qui n'ont jamais fait de voile et ne sont pas habitués au rythme spécial de ce moyen de locomotion accrochent vraiment.

De fait, il ne se passe rien d'affolant, la pluie et le beau temps se succédant, le temps calme et la mer agitée faisant de même. C'est agréable dans un premier temps car le navigateur ne la joue pas "Mc Giver de l'impossible" qui a 100 idées à la seconde mais plutôt le marin d'expérience qui essaye de faire les choses correctement si tenté que cela soit possible. Malheureusement si le nautisme est l’activité parfaite pour bouquiner, papoter, laisser ses idées vagabonder, cela à moins de sens quand on est enfermé dans une salle de cinéma, le téléphone servant alors de dérivatif pour combler les temps morts qui ne manquent pas…

Sur son bateau, Robert Redford assure de manière honnête mais coté réalisme, j’ai trouvé qu’il avait un peu trop souvent la tenue décontractée jean / tee-shirt même lorsque les conditions sont pourries. Côté dialogue, il doit y avoir moins de mots prononcés que de minutes dans le film, les bruits du bateau et de la mer servant d'habillage sonore plus important que la musique qui se révèle assez flemmarde.

Pour le reste, certains passages sont vraiment réalistes et d'autres inutilement surfait (le coup du bateau qui fait un 360° et lui qui reste dessus j'ai eu du mal à ne pas rigoler) ou la fin en mode Titanic qui ne s'assume pas...

Enfin, rien de bien exceptionnel pour ce petit film qui pourra faire réfléchir ceux qui comptent faire un tour du monde en bateau (et en solitaire) ce qui, a priori, ne doit pas concerner grand monde. Pour le reste, le film ne fait pas toucher du doigt les réflexions que l'on doit se faire quand on est dans cette prison à ciel ouvert, la faute à un personnage qui semble déjà avoir vécut et qui finalement n'a pas cette rage de survie qui devrait l'animer mais montre la force tranquille de celui qui accepte ce qui se passe.

Bref, comme pour « Gravity » ou je me demandais comment serait traité cette course desespérée contre le temps et sans issue crédible, ce « All is lost » joue la carte bisounours et se prend les pieds dans le tapis. Dommage.
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
Les dimensions minimalistes de l'intrigue placent le film à mi-chemin entre "Le vieil homme et la mer" et "Gravity". Ce survival doit beaucoup à la présence de Robert Redford, unique occupant du cadre, dont le jeu passe par tout le corps. En l'absence d'antagoniste et de dialogues, il se livre à une puissante pantomime convoquant force et intelligence. Un tour de force jamais victime de son unité extrême de lieu et d'action.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil