The Raid

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Gareth EVANS
Acteurs :
  Iko Uwais, Yayan Ruhian, Joe Taslim, ...
     
Genre :
  Thriller
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  20/06/2012
Titre original :
  Serbuan maut.
 
Note "critique" :
  2,50
 Classement 2012
  70 / 101

Résumé :
.O

xx
.O
Rama et son unité d'élite arrive au pied d'un squat. Leur mission : maîtriser un parrain du trafic de drogue, Tama, et son clan qui a choisi cet immeuble comme quartier général. Mais Rama et ses camarades sont attendus par les tueurs du big boss.
.O.

Xavier
@

.O.
02/07/2012
LE film bourrin de l’été… les commentaires étaient élogieux sur ce film indonésien qui débarquait sur nos écrans en ce début de vacances. Le résultat est tout sauf convaincant et ce film m’a fait penser à mes « jeunes années » lorsque je me défoulais sur « Doom », un jeu vidéo (adapté il y a quelques années en film… que je n’ai pas osé aller voir) dont nous connaissions par cœur les codes permettant de tricher (je crois que je pourrais encore les citer) et d’avoir une vie infinie et des armes en quantité industrielle.

Avec ça, le jeu était simple et il suffisait de tirer sur tout ce qui bougeait, les ennemis défilant par paquets de 10. Au bout de 10 minutes à dégommer de l’alien plus ou moins difforme, j’avais mon compte et passait à autre chose (oui je lisais aussi pas mal de bouquins et ne restait pas scotché devant l’ordi… ). « The raid », c’est un peu la même chose : le début est « amusant » et le « nouvel art martial que vous n’avez jamais vu sur vos écrans » fait son petit effet, le temps que le scénario ne se mette en place et que nous comprenions le classique « ils étaient 50, il en reste un mais… je vous dirais pas s’il en réchappe » !.

Le scénario est au niveau 0 de la recherche et j’ai eu envie de revoir « Infernal Affair » (le vrai, pas celui de Scorsese) pour voir une bonne histoire de flic et voyou. Là, on nous ressort les recettes éculées et les combats frisent le ridicule avec des personnages qui doivent connaitre la formule de l’invincibilité et des combats qui m’ont fait pensée aux films les plus pitoyables du catalogue Europa Corp vu l’été dernier dans les bus péruviens en ayant deux doigts de honte lorsqu’à la fin je voyais marqué « made in France ».

La bataille est lancée et les Indonésiens ont marqué un grand coup avec ce « Raid » qui n’a pas compris qu’une baston qui fait mal n’est pas obligé d’être longue mais qu’en effet, cela nécessite de combler le temps « inter-baston » par un scénario qui fait avancer l’histoire et donne des enjeux un minimum intéressant.

Aller, un @ pour la performance physique des bonshommes… pour le reste, si le programme actuel est loin d’être enthousiasmant, il y a quand même mieux à voir en ce moment dans les salles obscures.
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
Le scénario est minimaliste mais il n'en faut pas plus au réalisateur Gareth Evans pour faire de The Raidsa cour de récré. Un film en forme d'électrochoc qui se recharge entre scènes de fusillades ultra-maîtrisées et combats à mains nues finement mis en scène. Il y a de l'invention à tous les étages dans cet exercice de style survolté, soit 1h40 d'action intense ininterrompue. Gareth Evans, réalisateur gallois, a eu le culot de réinventer l'art martial sur ses propres terres. Un pari risqué mais totalement réussi. 
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil