The Dictator

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Larry CHARLES
Acteurs :
  Sacha Baron Cohen, Anna Faris, Ben Kingsley, ...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 25
Date de sortie :
  20/06/2012
Titre original :
  The Dictator
 
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2012
  59 / 101

Résumé :
.O

xx
.O
La République du Wadiya vit sous la coupe d'un tyran, l'Amiral Général Aladeen. Ce petit pays riche en pétrole va connaitre un évènement : son dictateur se rend au siège des Nations-Unies pour imposer sa vision du monde. Par un concours de circonstances à New-York, l'Amiral général va devenir son principal opposant.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
28/06/2012
La bande-annonce m’avait bien fait rire et j’ai profité de mon premier jour officiel de vacances pour aller voir ce film. J’avoue avoir été surpris de trouver autant de gamins dans la salle mais les élèves de 3 ème composant pour le brevet des collèges, les autres niveaux du collège étaient libérés et Bercy était devenu l’annexe de la « Permanence ». Résultat ? Un pétard qui éclate lorsque le film débute… en 12 ans je n’avais jamais eu ça, même pour les « Fêtes du cinéma » mais pourquoi pas, tant que ça ne dégénère pas, ça peux donner une ambiance sympa comme l’a montré récemment l’expérience « 21 Jump Street ».

Coté film, Sacha baron Cohen ne fait pas dans la demi-mesure et il enchaine les gags à un rythme effréné ce qui permet, lorsque l’un d’eux tombe à l’eau, d’être rapidement racheté par le suivant qui fait mouche. Du coup, le film oscille entre le grand n’importe quoi, le gag pathétique et celui qui vous fera rire… si vous n’êtes pas allergique à ce genre de montagnes russes, alors « The Dictator » sera une réussite, sinon, vous trouverez quand même de quoi vous détendre tout en vous disant que cela manque cruellement de finesse.

Bref, un film pour ne pas se prendre la tête et se changer les idées…ça ne vole pas toujours très haut mais le contrat de départ est plus ou moins rempli donc ça donne @@ (-) pour moi.
.O.

Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
Son comique de situation échevelé (une scène d'accouchement épique qui fera date...), ses dialogues sans filtre et son utilisation gonflée des cameos (Megan Fox...) semblent n'avoir aucune limite. Mais si toutes les religions, tous les pays en prennent pour leur grade, Baron Cohen et Larry Charles n'agissent cependant pas en apothicaires comptant les points. Il règne au contraire dans leur film une totale liberté qui, en dépit de moments redondants, offre un feu d'artifice de fous rires, jusqu'à une tirade antiaméricaine finale d'une perfidie savoureuse. On vote pour ce Dictator
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil