Starbuck

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Ken SCOTT
Acteurs :
  Patrick Huard, Julie Le Breton, Antoine Bertrand, ...
     
Genre :
  1 h 50
Durée :
  Comédie
Date de sortie :
  27/06/2012
Titre original :
  Starbuck
 
Note "critique" :
  2,67
 Classement 2012
  12 / 101

Résumé :
.O

xx
.O
David Wosniak a, dans les années 80, souvent donné son sperme pour de l'argent. Il découvre un jour qu'il est le père de 533 enfants qui tous veulent le retrouver. Une comédie venue du Québec qui fait froid dans le dos.
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
28/06/2012
Ah… j’aime les films canadiens avec leurs idées sorties de nulle part et les répliques qui utilisent un vocabulaire inconnu en France. J’avoue avoir été surpris lorsque j’ai vu des sous-titres apparaitre pour des choses parfaitement compréhensibles mais d’autres fois j’ai apprécié la présence de cette aide les expressions de nos cousins d’outre-Atlantique laissant parfois perplexe.

L’idée de départ est très bonne et, quand on regarde l’actualité récente, pas très éloignée de la réalité puisqu’une avocate française est actuellement en bataille pour avoir le droit de connaitre son père biologique. Le film part du même principe mais multiplie le nombre d’enfants à la recherche de leur père, ce qui diminue le côté « affaire personnelle » et permet de traiter le film sous l’angle de la comédie.

Le résultat est surprenant et plutôt bon, le mérite en revenant au personnage de « Starbuck » qui n’a rien d’un sain ni s’un pervers et si le scénario joue parfois la carte de la facilité (coté histoire d’amour plus classique), les relations entre le père et les enfants (qui ignorent son identité) donnent quelques bons moments.

Évidemment les 533 enfants ne seront pas à l’écran et le hasard des premières rencontres est un peu trop heureux mais le film ne cherche pas à passer pour ce qu’il n’est pas et c’est bien une comédie qui nous est proposée et non un documentaire sur les points positifs et les points négatifs concernant la possibilité donnée aux donneurs de sperme de rester anonymes.

Bref, ce « Starbuck » sort des sentiers battus et réserve quelques jolis moments qui compensent les quelques niaiseries obligatoires… le film obtiendra donc @@(+) sans difficulté et aurait même pu viser un peu plus haut si l’histoire avait été un peu plus développée dans son coté « réaliste ».

.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
Mise en place savoureuse pour une comédie caustique, jamais cynique et souvent mélancolique, sur les affres de la paternité chez un adulte de 42 ans n'ayant jamais fait le deuil de l'insouciance de son adolescence. Sans cesse menacée - sans y tomber - par les facilités du prévisible, l'écriture ménage de belles trouvailles (désopilants rôles secondaires) et virgules décalées sur lesquelles les comédiens, formidables, rebondissent avec jubilation. 
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil