Reality

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Matteo GARRONE
Acteurs :
  Aniello Arena, Loredana Simioli, Nando Paone, ...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 55
Date de sortie :
  03/10/2012
Titre original :
  Il grande fratello
 
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2012
  17 / 101

Résumé :
.O

xx
.O
A Naples, Luciano, chef de famille et patron d'une poissonerie aux nombreux clients, est poussé par ses enfants à s'inscrire au casting d'une émission de télé réalité. Ce voyage à Rome va changer sa vie, la mettre en péril.
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
12/10/2012
Gomorra le précendent film du réalisateur avait enchanté la croisette alors qu'il m'avait laissé froid... je ne suis pas rancunier et me suis laissé tenté par ce "Reality" dont le résumé lu sur allociné ne collait pas vraiment avec l'extrait entre aperçue avant un film quelques semaines auparavant.

Cette "incompréhension" m'a finalement servit puisque je me suis retrouvé dans le même état d'esprit que le héros, à douter de ce que je voyais, de la signification de l'histoire qui se jouait à l'écran... je me demandais où le réalisateur voulait en venir en filmant son héros qui perd petit à petit pied avec la réalité (cf le titre...) à cause d'une obsession pour une émisission du niveau de "Loft Story" et de ses successeurs.

Qui sont les personnes qui rêvent de participer ? des anonymes qui croient à ce miroir aux alouettes, qui pensent que cela vaut mieux qu'un métier et que l'argent coulera à flot après un passage par le petit écran alors qu'on entend à longueur de journée que ces émissions sont pipotées et que les personnes qui passent dedans demandent des contrats "d'acteurs" qui montrent bien toute la spontanéité de ces programmes...

Le film ne tape pas que sur le personnage principal, toute la famille étant indirectement impliquée puisque responsable d'avoir attisée son envie de participer... avant de s'en mordre les doigts. "Big Brother is watching you" ? cette phrase fera tourner la tête du pauvre gars qui ne sera arrêté par personne avant de franchir la ligne de la déraison et c'ets là que le film touche juste : il est facile de jeter la pierre à ce pauvre bonhomme mais quand on regarde les responsabilités des uns et des autres, on se rend compte que chacun à sa manière à encouragé Luciano à aller dans le mur, chacun espérant à son petit niveau être eclaboussé par la lumière qu'il arriverait à attirer sur lui...

Cette conclusion touche juste et la fin, qui fait penser à celle d'un moustique se rapprochant trop de la lumière, laissera un peu sur la faim mais évitera tout jugement trop moraliste. Bref, "reality" est finalement bien plus puissant que "Superstar" sortie recemment sur les écrans malgré un point de départ nettement moins enthousiasmant. Ce film ne vous fera peut-être pas rêver si vous chercher de quoi vous vider la tête mais si vous êtes en forme et avez envie de réfléchir un peu sur le monde qui vous entoure, il vaut vraiment le détour :o)
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
(...) Reality est un coup porté à l'estomac des inconscients, à ceux qui croient encore que de rien, on peut devenir subitement tout. Pour tous les autres, cette plongée de l'autre côté du miroir de la célébrité instantanée est aussi passionnante que formellement maîtrisée. 
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil