Radiostars

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Romain LEVY
Acteurs :
 
Clovis Cornillac, Manu Payet, Douglas Atta, Pascal Demolon, ...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  11 avril
Titre original :
  Radiostars
 
Note "critique" :
  3,00
 Classement 2012
  55 / 101

Résumé :
.O

xx
.O
FRien ne va dans la vie de Ben, qui se voulait le nouveau Lenny Bruce, à New York. Pourtant ben rencontre Alex, animateur vedette d'une radio de la bande FM qui rapidement l'engage pour une chronique quotidienne. Loin de lucien Jeunesse et du "Jeu des milles francs", mais un autre "Tandem".
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
10/05/2012
La bande annonce du film semblait dévoiler tout le film… et ce n’était pas qu’une impression. J’avais lu que ce « Radiostars » était un « bon film de potes » et que leur joie d’être ensemble était communicative. Je me suis donc laissé tenter, bien que je craignais le coté trop facile de ce genre d’entreprise où les stars se retrouvent obligées de retourner parmi les simples mortels et profitent de ce petit voyage introspectif pour rebondir.

Si la galerie des animateurs radios est correcte avec Clovis Cornillac et Manu Payet en tête d’affiche, je ne peux m’empêcher de penser que le scenario se complait dans la facilité alors qu’il y avait un joli matériau à travailler : analyser les rapports dans l’équipe était louable mais avec ces personnages tous plus caricaturaux les uns que les autres, difficile de faire dans la finesse.

On ne fait pas mieux avec les personnages rencontrés sur la route : le running gag du chauffeur est limite, le rappeur est juste lamentable et les relations avec les « vrais gens » balancées en deux trois phrases alors que le cœur du film se situait là : quels sont les rêves des parisiens ? Des provinciaux ? Et plus généralement de tout un chacun…

Le film préfère se concentrer sur sa bande et ses vannes plus ou moins fines, sur les aspirations de ces 5-6 personnages bien plus faciles à cadrer mais cette facilité se voit à tous les plans et, au final, Radiostars est sympathique mais bien trop « facile » pour empocher la mise. Le public ne s’est pas trompé en boudant cette comédie qu’il aura de toute manière quasiment vue à travers les deux minutes de la B.A.
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # # (+)
.O.
Il y a, dans Radiostars, des petits matins aigres d'après nuit blanche, des claquements de Zippo dans un micro, des bitures de sous-préfecture, un Droopy mal rasé, des complications sanitaires, du Comté, du chèvre et du Saint-Nectaire. (...). Pour les bourre-pifs ambitieux, y a que du rugbyman en goguette à se mettre sous la louche. L'autochtone n'est pas serviable. Loin de leur habitat naturel, les potes s'engueulent, se rabibochent, se vannent, mesurent leurs ego et se démasquent. Un registre en or pour Clovis Cornillac, Manu Payet, Pascal Demolon et Douglas Attal, implacablement poilants, parfaitement désarmants. Ils sont à l'aune du scénario écrit par Romain Levy et Mathieu Oullion, des ex de NRJ comme Manu Payet. Leur Good morning Paname est inspiré de leur parcours à tous les trois. Il est rock'n'roll, euphorisant et singulier. C'est rien de le dire. 
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil