Moonrise Kingdom

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Wes ANDERSON
Acteurs :
  Bruce Willis, Edward Norton, Bill Murray, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  16/05/2012
Titre original :
  Moonrise Kingdom
 
Note "critique" :
  2,17
 Classement 2012
  93 / 101

Résumé :
.O

xx
.O
Dans un camp scout au cœur de l'été 1965, Sam et Suzy, 12 ans, tombent amoureux l'un de l'autre et décident de fuguer. Alors que toutes les recherches sont lancées à leurs trousses, une tempête menace.
.O.

Xavier
0

.O.
19/05/2012
J’aurais envie de taper « MDR » sans autre commentaire, tant ce film confine à la blague cannoise ! Le casting était pourtant alléchant avec Edward Norton que j’apprécie énormément, Bruce Willis, Bill Muray, etc… mais entre les tics de mise en scène du réalisateur et des personnages en mode « on est des jeunes et incompris par ce monde d’adultes déphasés » j’ai faillit déserter avant la fin du film mais malgré ma carte illimitée, je m’interdis de faire cela. Remarquez, le « Cosmopolis » de Cronenberg deux jours plus tard a réussit à faire encore pire et « de rouille et d’os » a montré pourquoi les productions estampillées cannes 2012 sorties sur les écrans pendant ce mois de mai étaient reparties bredouilles du festival…).

Enfin, revenons à ce « royaume du lever de la lune »… il n’y a, honnêtement, rien qui m’a accroché dans ce film : tous les personnages sont « légèrement décalés » ce qui devrait faire le charme du film mais le résultat est désespérant et j’avais plus envie de foutre deux baffes aux personnages plutôt que de compatir à leurs tentatives de conquérir leurs rêves.

Que dire de plus ? pas grand-chose si ce n’est que le personnage de Bill Muray est tout bonnement ridicule et que les travellings à répétition ça ne me fait pas rêver ;-) Aller dites vous qu’avec 3,9/5 de critique presse et 3,7/5 de critiques spectateurs, j’ai du passer à côté de quelque chose mais après quasi un mois sans cinéma (prépa de l’oral du CAPES oblige), j’espérais mieux pour mon retour dans les salles obscures !
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
Le film, situé dans les années 60, se lit comme un conte moral sur l'éducation et le rapport à la jeunesse. Wes Anderson amplifie l'aspect fable de son histoire par sa mise en scène surréaliste, très dessinée, au ton similaire à Fantastic Mr. Fox, son adaptation animée de la nouvelle de Roald Dahl. Moonrise Kingdom aurait presque pu être un dessin animé ! Un regret, cependant: à trop creuser le sillon du symbole, Wes Anderson oublie de rendre ses personnages attachants et coupe le spectateur de toute émotion. Le réalisateur referme alors le livre de contes comme il l'avait ouvert: sur une pirouette. 
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil