La dame de fer

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Phyllida LLOYD
Acteurs :
  Meryl Streep, Jim Broadbent, Susan Brown, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  15/02/2012
Titre original :
  The iron lady
 
Note "critique" :
  1,50
 Classement 2012
  62 / 101

Résumé :
.O

xx
.O
Margaret Thatcher fut l'unique femme politique à occuper le 10 Downing street de 1979 à 1990. On l'appelait, la dame de fer, et renaud fit une chanson inoubliable sur cette femme qui alla jusqu'au pire et à la guerre. Meryl Streep dans une performance exceptionnelle.
.O.

Xavier
@

.O.
19/02/2012
Le film ne me tentait pas plus que cela malgré un sujet qui me titillait : il faut dire que le règne de Margaret Thatcher correspond à mon enfance ce qui me laisse des souvenirs fugaces de sujets télévisés sur cette fameuse "dame de fer" et me donne envie de mieux comprendre qui elle est et ce qu'elle a fait. A l'inverse, les biopics hollywoodiennes sont rarement convaincantes comme l'a magistralement démontré Clint Eastwood au début du mois avec son ""J. Hoower" raté.

Les premiers échos positifs et la prestation de Méryl Streep saluée par l'intégralité des commentateurs qui la donnait gagnante à 99% de l'oscar m'ont convaincu (sans trop de difficulté) de donner une chance à ce film malgré un emploi du temps bien chargé en ce début d'année.

Le résultat est très décevant le film n'arrivant jamais à transcrire le climat de l'époque, les actions de Tchatcher qui lui ont valu ce surnom digne d'une super héroïne (on a bien Iron Man depuis quelques années au cinéma) mais plutôt prononcé de manière négative par les personnes qui l'emploient.

Ces faits qui ont 20 ans demanderaient à être analysés : toutes ces décisions étaient elles nécessaires ? Quand on voit ce qui arrive à la Grèce aujourd'hui, quand on entend parler de récession, d'obligation de se serrer la ceinture... pour quelles conséquences ?

Évidemment le film aurait été politique et orienté mais comment avec un matériau aussi riche peut- on se contenter de faire un film sur l'ascension d'une fille simple qui a les pieds sur terre au milieu d'une bande de politique pour la plupart machos et dépassés ?

Ce tour de force est réussi par des scénaristes qui gomment toute tension, qui font une success story de cette vieille dame aujourd'hui malade et dépassée à son tour.

Analyser l'histoire récente est difficile mais les points d'accroche étaient multiples... Las, le film aura bien permis à son actrice principale de décrocher la célèbre statuette dorée mais il n'en restera, d'ici la fin de l'année, que cela : un n-ième film à Oscar bien loin de ce que j’attends pour ma part de mes sorties au cinéma. Arf... :-(
.O.

Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# (+)
.O.
Phyllida Lloyd a choisi de montrer la femme qui se cache derrière le mythe. Elle focalise son film sur la femme âgée atteinte d'Alzheimer qu'elle est devenue pour remonter le cours des souvenirs épars de sa vie. On assiste donc, entre aujourd'hui et hier, à coups de transitions lourdingues, aux grandes étapes personnelles et politiques de la dame en bleu : son adolescence pendant la guerre, sa difficile ascension dans un milieu machiste et méprisant envers les classes moyennes, son relooking, la guerre des Malouines... La seule chose qui surnage au milieu de cette inondation de complaisance, c'est l'interprétation habitée de Meryl Streep. ! Le défi de jouer cet état d'oubli a, on le sent, transcendé la grande actrice qu'elle est. Elle mérite un Oscar pour ce rôle. C'est juste dommage que cela soit pour ce film-là.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil