La Part des Anges

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Ken LOACH
Acteurs :
  Paul Brannigan, John Henshaw, Gary Maitland, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  27/06/2012
Titre original :
  The Angels' Share
 
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2012
  23 / 101

Résumé :
.O

xx
.O
L'Ecosse, Glasgow, Robbie, un jeune père au chômage est rattrapé par son passé de petit délinquant et condamné par la justice à un travail d'intérêt général. Sur un chantier, il rencontre Albert, Rhino et la jeune Mo.
.O.

Xavier
@ @

.O.
17/07/2012
Ken Loach a réalisé ce film ? ouaouh... il s'est bien assagi le mister et pourtant il repart de Cannes avec le "prix du jury" (ce qui rend d'autant plus savoureuse la critique de CinéLive !) et donne une bonne indication sur le niveau du festival qui n'a envoyé sur les écrans français que des films ignorés par le jury ce qui me convient puisque les quatre que j'ai vus - "Moonrise Kingdom","De rouille et d'os", "Holy Motors", "Cosmopolis", - m'ont au mieux laissé froid, au pire vraiment déplu.

Ce n'est pas le cas de cette "part des anges" qui rentre dans cette catégorie de film gentiment nommée "feel good movie" : on prend quelques bras cassés, on leur fait vivre une aventure digne du "club des 5" avec scénario gros comme un camion, enchainements faciles et critique sociale à l'unisson ce qui permettra au spectateur de croire en l'espèce humaine et d'avoir le sourire en sortant de la salle.

Le résultat est moins facile à obtenir qu'on ne pourrait le penser et ne pas tomber dans la niaiserie pure et dure est une tour de force, plutôt réussit par Ken Loach dans un film qui ressort de la masse grâce à quelques interrogations très "Loach-ienne" sur la façon d'échapper à un destin tout tracé. C'est d'ailleurs dommage car j'aurai aimé voir son film partir davantage dans cette direction et voir quelle solution il "proposait" pour casser le cercle infernal "il tape, si je réponds pas je suis le faible et je me fais encore plus taper"...

Enfin, ce film reste bien gentillet mais il atteint son but : si vous cherchez un film qui ne vous vrillera pas les neurones et qui vous fera passer une bonne petite soirée, vous avez là un candidat parfait. Si vous êtes en mode cynique, évitez ce film qui résistera mal à une critique un peu plus approfondie sur la différence entre la vie de tous les jours et celle montrée au cinéma (ce qui peut se faire sur Ken Loach qui est plus habitué à ce genre de film qu'aux sucreries au whisky ;-)
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
Les riches chez Loach sont souvent vulgaires -à Cannes aussi, ceci dit! Cette aventure rocambolesque filmée avec légèreté et malice par l'anglais fait figure de parenthèse sucrée dans une oeuvre immense. Peut-être une façon altruiste et humaine de proposer à un large public de l'optimisme en période de crise! Dans une compétition aussi exigeante que le Festival de Cannes, le film devrait recevoir au mieux un accueil poli. Sourions un peu ami(e)s festivaliers, nous sommes filmés! 
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil