Tomboy

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Céline SCIAMMA
Acteurs :
  Zoé Hean, Malonn Levana, Sophie Cattani, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 20
Date de sortie :
  20/04/2011
Titre original :
  Tomboy
 
Note "critique" :
  3,16
 Classement 2011
  4 / 104

Résumé :
.O

xx
.O
A 10 ans, Laure est un garçon manqué. Quand ses nouveaux camarades la prennent pour un garçon, la fillette ne dément pas: elle déclare s'appeler Mickaël, un garçon dont Lisa tombe amoureuse. Le thème de l'identité sexuelle.
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
24/04/2011
Après un premier film remarqué, « la naissance des pieuvres » qui bénéficiait en plus d’une interprétation remarquable, d’une bande originale envoutante, la réalisatrice change de « classe » et passe du collège/lycée à la fin de l’école primaire.

Ayant lu quelques critiques, j’étais un peu embêté d’avoir lu partout que le personnage du film était une fille qui se faisait passer pour un garçon, ayant peur que cette information ne gâche une bonne partie du film mais ce n’est pas là la thématique principale du film et la réalisatrice dévoile très rapidement la véritable identité de Laure/Michael.

Qu’est-ce qui intéresse Céline Sciamma ? Le regard que l’on porte sur un garçon ou une fille dès ses premières années : on sait que Laure est une fille qui va imiter les comportements des garçons que ce soit avec ses amis ou avec ses parents. L’occasion de nombreuses scènes anodines qui, pourtant, raisonnent différemment parce que « c’est une fille ». C’est d’ailleurs amusant de se faire la réflexion avant de se reprendre et de se dire « oui et alors, qu’est-ce que ça change ? ».

Fondamentalement, rien mais la réflexion est quand même là ce qui constitue la grande force d’un film véritablement porté par ses interprètes, le rôle casse gueule de Laure/Michael étant porté par une gamine magnétique tandis que sa petite sœur, dans un rôle qui renvoie à tous les clichés que l’on attend d’une petite fille, s’en tire avec un bagout génial.

Bref, Tomboy mérite largement les critiques élogieuses de la presse : vous ne trouverez pas un film qui vous force la main en assénant des idées prémâchées mais une petite balade le temps d’un été qui vous fera réfléchir tout en douceur sur les clichés homme/femme… cela semble « facile » à l’écran mais il faut reconnaitre le mérite d’une réalisatrice qui sait bien choisir ses sujets et a l’œil pour ses acteurs, qui mérite vraiment une mention spéciale.
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
La réalisatrice reste à hauteur de son protagoniste et parvient à capter ses incertitudes en l'encadrant d'une mise en scène assurée. Toujours à bonne distance, la caméra a tout de l'ange bienveillant qui observe son sujet d'un oeil inquiet, voire passionné. Car Tomboy est aussi une histoire d'amour naissante. Le film peut d'ailleurs se regarder, par certains aspects, comme un puissant mélodrame, où tout ce qui entoure les jeunes amants (les êtres comme les éléments extérieurs : forêt, quartier...) les oblige à se dévoiler et donc à briser la magie de leur insouciance. Film aussi réaliste que poétique qui, à l'instar de Naissance des pieuvres, joue habilement des symboles pour mieux transcender ses images. C'est peu dire que ce Tomboy est notre coup de coeur du mois... et forcément plus encore !   
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil