Moi, Michel G, Milliardaire, Maître du monde

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Stéphane KAZANDJIAN
Acteurs :
  François-Xavier Demaison, Laurent Lafitte, Guy Bedos, ...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 25
Date de sortie :
  27/04/2011
Titre original :
  Moi, Michel G, Milliardaire, Maître du monde
 
Note "critique" :
  2,00
 Classement 2011
  33 / 104

Résumé :
.O

xx
.O
Michel Ganiant est un home d’affaire d’aujourd’hui : il atout et le montre. Il a aussi les dents longues et s’apprête à racheter l’empire d’un rival. Pour soigner son image, il autorise un journaliste engagé à le suivre et à tout filmer. Le grand patron, héros moderne de ce faux documentaire.
.O.

Xavier
@ @

.O.
29/04/2011
L’avis de Ciné Live est très partagé et, si dans un premier temps j’étais circonspect, j’avoue que j’ai plutôt été emballé par ce film finalement aussi peu orienté qu’un documentaire réalisé par Michael Moore.

Premier bon point, les deux acteurs qui portent ce film chacun dans un rôle bien défini : le cinéaste « de gauche » qui défend la veuve et l’orphelin de manière pas toujours très classe est joué par un Laurent Laffite très en forme et il fallait quelqu’un de fort pour faire exister ce milliardaire égocentrique mais pas totalement détestable, François-Xavier Demaison relevant le pari haut la main :o)

Coté histoire, la mauvaise foi des uns et des autres sort grande gagnante d’un film qui tape de manière amusante des deux cotés de la barrière tout en conservant une bonne dose de second degré bien appréciable.

Evidemment, ne cherchez pas du Ken Loach derrière tout ça (et encore moins du Klapisch version « Ma part du gâteau » qui ne vaut pas un millième de ce film… mais dans le cas de ce dernier, quand on multiplie 0 par n’importe quoi, on obtient toujours zéro !) Sous couvert d’une comédie gentiment satirique, vous trouverez un petit film sans prétention qui vaut le détour :o)
.O.

Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :

# # # #

ou

0

.O.
Si vous aimez les docs de Michael Moore et les comédies qui ont du sens, alors ce film est pour vous. (…) Certes, le trait est grossi, mais n'est-ce pas le principe de la comédie ? Premier atout du film : l'interprétation de François-Xavier Demaison qui apporte une humanité à un personnage qui en a peu. Deuxième bonne idée : la confrontation avec le journaliste idéaliste pourfendeur du capitalisme décomplexé. Là aussi, c'est un cliché. Mais avec sa maîtrise du second degré, Laurent Lafitte en fait un prisme idéal. Un duel au sommet. 

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Voilà le pendant comique de Ma part du gâteau : l'opposition entre la France riche et méprisante et celle, pauvre et méprisée. Caricatural ? Oui, à l'image du catalogue de poncifs proposé. (…) Étonnant, non ? Comme si, parce qu'on signait une comédie, le fond ne comptait pas. Or, le sujet devrait justement reposer sur du fond pour dénoncer subtilement au lieu de caresser dans le sens du poil. La forme est, hélas, à l'avenant : pas le début d'un effort pour mettre en images le vrai faux doc. Cette comédie bien-pensante entraîne, par son traitement, l'inverse du but affiché. Le Medef peut se réjouir ! 
.O.


Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil