Les Tribulations d'une caissière

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Pierre RAMBALDI
Acteurs :
  Déborah François, Elsa Zylberstein, Nicolas Giraud, ...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  14/12/2011
Titre original :
  Les Tribulations d'une caissière
 
Note "critique" :
  1,33
 Classement 2011
  45 / 104

Résumé :
.O

xx
.O
La vie n’est pas rose tous les jours pour Solweig, caissière dans un supermarché. Mais elle garde le sourire, malgré les remarques souvent déplaisantes des clients et un chef teigneux. Peut-être grâce au blog qu’elle tient en secret, où elle s’épanche avec humour sur son quotidien difficile…
Un soir, sous la neige, son destin croise celui de Charles. Le jeune homme tombe aussitôt amoureux d’elle, sans se douter qu’ils ne sont pas du même monde. (allociné)
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
15/12/2011
A la plus grande surprise de ma petite cousinette, je n’ai pas « atomisé » cette petite bluette qui empile les clichés les uns après les autres. Evidemment, je ne crois pas aux belles histoires de « prince (sse) charmant(e) » et j’ai bien ri en voyant l’image qu’il donne des profs lors de cours particuliers des plus caricaturaux mais j’ai trouvé le film sincère et je suis sur que toutes les situations évoquées dedans ont du arriver (mais si je vous racontais tout ce qui se passe dans notre collège, je pense qu’on pourrait aussi faire un film !).

Si le scenario est cousu de fil blanc, il est servi par des actrices qui le servent particulièrement bien ce qui explique ma mansuétude à son égard : Alice Belaïdi, Firmine Richard, Déborah François, Elsa Zylberstein dans des rôles plus ou moins étoffés sont des plus sympathique et il y a un véritable vent de fraicheur qui se dégage de leur composition.

Si le film ne marquera pas l’année cinématographique, il se laisse regarder si l’on veut se détendre un vendredi après une semaine harassante et entendre quelques vérités qui ne font pas de mal. Pour l’étude plus poussée du métier de caissière, il faudra repasser mais est-ce, ce qu’on attend de ce genre de film ? J’en doute ;-p
.O.


Première :
¤
 
Studio / Ciné Live :
# (+)
.O.
(...) Jusque-là, l'histoire est gentille tout plein, joliment filmée. Ensuite, ça se gâte. Une sorte de prince charmant déboule et la mièvrerie vire à la crise d'hyperglycémie carabinée. À gros sabots. Il n'y a vraiment que Déborah François pour se sortir la tête haute d'une sucrerie pareille. 
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil