Les géants

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Bouli LANNERS
Acteurs :
  Zacharie Chasseriaud, Martin Nissen, Paul Bartel (II), ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 25
Date de sortie :
  02/11/2011
Titre original :
  Les géants
 
Note "critique" :
  2,50
 Classement 2011
  75 / 104

Résumé :
.O

xx
.O
Deux frères, ados seuls et fauchés dans leur maison de campagne, rencontrent un garçon du coin. Il les entraine dans une aventure au parfum de liberté, confrontée à un monde adulte dur. Une histoire d'amitié, par le réalisateur d'"Eldorado".
.O.

Xavier
@

.O.
10/11/2011
Un petit film critiqué en 10 lignes par Ciné Live, une distribution famélique et… un agitateur du forum business d’Allociné qui se la joue très « arts et essai » qui parle plusieurs fois en bien de ce film belge. Voilà le cocktail pour donner envie de voir ce film en mode « dans 15 jours il n’est plus à l’affiche nulle part, faut que je me dépêche ! ».

Le résultat n’est pas transcendant, la triplette d’acteurs étant assez inégale et leur errance du même niveau. Quelles sont les envies de trois gosses d’une petite douzaine d’années ? Faire des conneries, découvrir le monde et… survivre. Le programme était vaste et si les passages en roue libre des gamins sont convaincants, on ne peut pas dire la même chose des personnes rencontrées : évidemment, le monde des adultes et ceux qui le peuplent peuvent paraitre « bizarres » à des gamins de cet âge mais, sauf à n’être jamais sorti de leur campagne, ces enfants me paraissent bien naïfs et les intentions du réalisateurs sont tellement transparentes que ça en devient gênant.

Au final ces géants n’ont pas réussi à m’embarquer dans leur histoire et c’est le mi-amusé, mi-exaspéré que je les ai regardé faire leurs « conneries ». Peut-être serez-vous plus bienveillant que moi… ou plus sévère mais quoiqu’il arrive ce sera en voyant le film en DVD car 15 jours après sa sortie il n’est quasiment plus joué nulle part !
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
C'est bien connu, les contes organisent la cruauté de façon implacable pour prévenir des dangers à venir. Bouli Lanners regarde donc avec humour et bienveillance ses enfants voguer aux quatre vents, certain que ces épreuves n'auront pas été vaines. Il confirme la puissance poétique de son cinéma. Un film beau, comme il faut !   
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil