Les Marches du Pouvoir

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  George CLOONEY
Acteurs :
  Ryan Gosling, George Clooney, Philip Seymour Hoffman, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  26/10/2011
Titre original :
  The Ides of March
 
Note "critique" :
  2,83
 Classement 2011
  34 / 104

Résumé :
.O

xx
.O
Conseiller de campagne d'un candidat à la présidence des Etats-Unis, un jeune ambitieux idéaliste découvre les failles de son champion et les peaux de banane de la politique. La démocratie et ses dessous pas toujours reluisants.
.O.

Xavier
@ @

.O.
10/12/2011
Le film avait d'excellentes critiques et Ryan Gosling enchainait son troisième film en deux mois à sortir sur nos écrans : les deux premiers, « Crazy Stupid Love » (14 septembre - 3,1/5 presse et 3,6/5 spectateurs) et « Drive » (5 octobre - 4,4/5 presse et 3,8/5 spectateurs) étaient à ranger dans ma catégorie « films largement surestimés » malgré les prestations convaincantes du mister mais j’avais confiance en Georges Clooney pour nous proposer un film plus consistant, le sujet des « primaires américaines » revenant tous les 5 ans sur le tapis et sa vision des batailles politiques laissant présager du meilleur.

Coté casting, le quatuor masculin est quasi parfait : Clooney, Gosling, Seymour Hoffman, Giamatti… l’artillerie lourde est de sortie et tous sont convaincants. Tout était réuni pour faire un excellent film mais mister Nespresso a du avoir peur de perdre ses spectateurs en allant trop vite… à moins que ça ne soit le rythme naturel d’une course de fond, les primaires américaines durant quasiment un an. Toujours est-il que la vie de cette équipe de campagne semble terriblement planplan et les coups tordus entre les deux équipes parfois très téléphonées (sans mauvais jeu de mots).

Le rythme est bas ? Ok… mais cela devrait nous permettre de mieux connaitre les personnages impliqués dans cette bataille, non ? Pas vraiment, le scenario se prenant les pieds dans des histoires de loyauté qui feraient verser une larme à n’importe quel bisounours et j’ai du mal à imaginer les spectateurs au bord de l’apoplexie lorsqu’ils comprendront le message du film : "il est impossible de réussir en politique sans se compromettre". Arghhhh.

Clooney aurait du partir de ce constat et s'intéresser au jeu de billard évoqué à certain moment : comment ce poker menteur entre candidats pourrait aboutir à un résultat proche de celui espéré au départ par chacun des deux ? Mettre davantage en avant les éminences grises bien plus intéressantes que les candidats qui tiennent le haut de l'affiche... il y avait de quoi faire mais les scénaristes ont voulu se concentrer sur les hommes plus que sur leurs actions ce qui aurait pu donner quelque chose d’intéressant si ils n’étaient pas restés autant en surface…

Bref, ce film est loin d'être inintéressant mais il laisse un petit goût de facilité assez frustrant. Dommage mister Nespresso mais ce film est un peu court (j’avoue la blague est facile mais j’ai 20 fiches en retard et j’ai rien d’autre qui me vient en tête :-p )
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
La politique change les hommes plus que les hommes ne changent la politique. Clooney pense son film politique comme un thriller fait de scandales et de trahisons. Avec intelligence, lentement, très lentement, il fait voler en éclats les belles illusions de Gosling pour le laisser face à ce dilemme : garder son intégrité pour soi ou son plan de carrière.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil