Le fils à Jo

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Philippe GUILLARD
Acteurs :
  Gérard Lanvin, Olivier Marchal, Vincent Moscato, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  12/01/2011
Titre original :
  Le fils à Jo
 
Note "critique" :
  2,25
 Classement 2011
  19 / 104

Résumé :
.O

xx
.O
Les canavaro sont rugbylen de père en fils. Aujourd'hui, Jo élève seul son garçon de 13 ans. Un gamin qui, s'il est fort en maths, est nul en sport ! Dans le village, ça jase...Autour du rugby et d'une fraternelle équipe, l'histoire d'amour d'un père et son fils.
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
13/01/2011
J'aime beaucoup le rugby et si Clint Eastwood s'est vautré en le filmant dans son "Invictus", je me demandais ce qu'allait nous montrer Philippe Guillard qui, a priori, s'y connais mieux que le réalisateur americain ( il a été joueur 10 ans au racing Club de France avec qui il a remporté le titre de champion en 1990).

Le résultat est paradoxal puisque le film enfile les clichés (dont certains auraient vraiment pu être évités) mais on ne peut s'empêcher de suivre la reconquète de ce père (envers son fils, sa maison, sa vie...) avec un petit pincement au coeur et sourire quand, sans surprise, tout se remet en place à la fin du film.

Je devais être dans un bon jour (si si, ça m'arrive !) et je me suis laissé embarqué dans l'histoire malgré les reproches évident qu'on ne peut manquer de faire : le premier concerne ce pauvre gamin appelé "bouboule" au mépris même de toutes les valeurs du rugby que doit pourtant bien connaitre le réalisateur ! Car c'est bien l'un des principaux intérêt du rugby : vous ne ferrez jamais une bonne équipe en mettant 15 clones, chaque poste nécéssitant des qualités radicalement différente et ce "bouboule" pourrait être un parfait première ligne en mélée !

A l'inverse de cet esprit, on a une équipe de 15 petit gamins taillés sur le même modèle (oui, je suis d'accord, vu leur âge c'ets un peu normal mais on ne va pas me dire que la morphologie des gamins de 13 ans est si évidente... ou alors ceux que je vois au collège toute la journée sont vraiment exceptionnels !) ce qui, pour le coup m'a gonflé. Heureusement, le film ne se concentre pas uniquement sur la mise en place de cette équipe de jeune et la partie s'intéressant aux retrouvailles des anciens partenaires de jeu du père, qui sont devenus des adultes plus ou moins posés avec leurs petites rencoeurs et bons souvenirs commun m'a plus accroché :-)

Bref, ce "fils à Jo" est loin d'être parfait mais il y a des fois ou la mayonnaise prend et, je dois dire que cette fois ça a marché pour moi... si vous n'êtes pas contre les bons sentiments et que vous avez envie de voir une star du rugby à l'écran (je ne citerai pas de nom pour ne pas vous gacher la surprise), dans un rôle inhabituel, vous avez là le bon film :o).
.O.


Première :
non critiqué
 
Studio / Ciné Live :
# #
.O.
Oui, ce Fils à Jo est pétri de bons sentiments, très convenu dans sa réalisation mais, dans l'ensemble, ça marche. Il y a dans Le fils à Jo toutes les composantes du film familial et populaire.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil