La Nouvelle guerre des boutons

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Christophe BARRATIER
Acteurs :
  Laetitia Casta, Guillaume Canet, Kad Merad, …
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  21/09/2011
Titre original :
  La Nouvelle guerre des boutons
 
Note "critique" :
  1,75
 Classement 2011
  85 / 104

Résumé :
.O

xx
.O
Mars 1944. Comme ailleurs, les enfants de cette campagne française se font la guerre. Tournant majeur du conflit : l’accrochage des boutons qui contraint les vaincus à se replier tout nus ! Le réalisateur des « Choristes » donne sa version du roman de Louis Pergaud.
.O.

Xavier
@

.O.
14/10/2011
je me suis laissé 15 jours entre les deux épisodes de la guerre des boutons pour que s’estompe l’inévitable sensation de « déjà vue » mais ce n’est pas évident même si les deux histoires divergent sur pas mal de points. Le premier et plus flagrant est le contexte historique, Barratier convoquant les nazis alors que l’histoire n’en a absolument pas besoin…

Si ce choix était le seul mauvais, ce ne serait pas grave mais le réalisateur des « Choristes » qui avait cartonné (de façon justifiée, à mon humble avis) qui s’était fourvoyé avec « Faubourg 36 » semble avoué avec cette guerre des boutons qu’il a eu un énorme coup de chance il y a quelques années et que ceci n’est pas près de se reproduire.

Le choix des acteurs, autant chez les grands que chez les petits est très discutables : Canet en prof torturé et son regard de cocker qui commence à m’insupporter face à Casta en vendeuse revenue de la ville pour des raisons mystérieuses mais qui explique avec détachement à la gamine de 10 ans qui assiste à ses engueulades avec le mister que ses relations avec Canet ont toujours été tumultueuses ? En 1944 , ben voyons… L’ancien élève nazi ? Ceci aurait pu faire une parabole saignante sur les souffrances subites à l’école et le besoin de revanche et de soif de pouvoir que cela créer chez certains, menant à des dérives insoupçonnables mais non… même pas…

Et les gamins ? Côté garçon ils se font tous étendre par ceux du film de Yann Samuel… il faut dire qu’ils paraissent trop vieux pour jouer a la guerre de manière si « classique » et seule la scène de la cabane montre un degré de violence plus en rapport avec leurs envies. L’historiette entre Lebrac et la gamine (qui est la seule à sauver son rôle) rame comme pas possible et on se demande si les deux scénaristes ont lu le même livre… l’histoire des batailles n’est pas le cœur du film, ces dernières étant racontées en accélérées noyées sous la musique de Philippe Rombi qui, lui aussi, à déjà fait de plus jolies partitions.

Enfin, je ne mentionnerai pas Kad Merad ni Gérard Jugnot qui auraient mieux fait de décliner l’invitation à participer à ce film qui va récupérer le bonnet d’âne du mois d’octobre sans aucun problème… et permettre de rehausser la note de celui de Yann Samuel qui malgré ses défauts est bien plus sincères que celui-là.

P.S. : une affiche aussi moche, ça devrait être interdit !
.O.

Première :
non critiqué
 
Studio / Ciné Live :
# # (+)
.O.
De beaux cadres, de bons sentiments qui sentent le terroir, des méchants très méchants et d'autres qui ne le sont pas tant que ça. Le tout nimbé d'une musique omniprésente digne des plus grosses productions hollywoodiennes. Barratier a étoffé l'histoire d'origine en la déplaçant en 1944. Au final, si, à l'image du petit Gibus, le film n'égale pas la version d'Yves Robert, il ravira à coup sûr le plus grand nombre.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil