La Guerre des boutons

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Yann SAMUELL
Acteurs :
  Eric Elmosnino, Mathilde Seigner, Fred Testot, …
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  14/09/2011
Titre original :
  La guerre des boutons
 
Note "critique" :
  2,50
 Classement 2011
  20 / 104

Résumé :
.O

xx
.O
1960, dans un village du sud de la France. Deux bandes de gosses, de villages voisins, sont rivales et s’affrontent avec acharnement. Tous les coups sont permis mais il faut compter avec les parents… Une adaptation de « la guerre des boutons ».
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
01/10/2011
Première guerre des boutons à débouler sur nos écrans (la seconde suivra 7 jours plus tard) cette version de Yann Samuel (ou plutôt son scénariste !) est la plus proche du souvenir que j’ai du film sorti il y a 50 ans et vu pour ma part il y a un bon moment :-p

Cette relecture n’apporte pas grand-chose, mais les gamins sont craquants et l’histoire est menée tambour battant par Lebrac et ses amis pendant que les « grandes personnes » s’en tirent plus ou moins honorablement. Du côté des professeurs, Éric Elmosnino est bien plus convaincant qu’Alain Chabat qui hérite d’un rôle assez minable qu’il ne parvient pas à transcender lors de ses apparitions à l’écran.

Est-ce grave ? Non car le film ne cherche pas midi à quatorze heures, mettant l’accent sur les gamins et sur les batailles entre les deux camps. On aurait aimé que le film approfondisse la relation entre l’instituteur et les gamins sur le mode « on est aussi passé par là », ou celle entre les deux instituteurs qui montre aussi le cercle vicieux dans lequel mène ces batailles anodines…

Il aurait aussi été intéressant de délocaliser l’action plus nettement : qu’est-ce que donnerait la guerre des boutons en 2011 ? Les gamins qui se retrouvent à 40 dans une gare de RER pour se foutre sur la gueule et qui font la une des JT, cela nous horrifie alors pourquoi regarde-t-on avec le sourire ces joutes entre Velrans et Longevernes ?

Si le principe de rester dans les années 60 est gardé, pourquoi rester aussi sagement près du bouquin, l’histoire d’intégration de la gamine dans le groupe est mimi mais ça reste quand même rempli de bons sentiments même lorsque tout cela dégénère (furtivement). L’escalade de la violence entre groupes de gamin mène à cette interrogation qui sert de titre à un joli film sorti récemment : « et maintenant, on va où ? ». Que disait-on à l’époque de ces bastons inter-village ? Des guerres de clocher et basta ?

Bref, cette « guerre des boutons » est sympathique grâce à son casting quasi parfait mais je trouve dommage que les scénaristes n’aient pas essayé de transcender leur sujet pour en faire un vrai film de réflexion… on gardera un film divertissant qui passera sans soucis en prime time et ne fera pas fuir les annonceurs… ce qui permettra peut-être un jour de financer des films plus ambitieux !
.O.


Première :
non critiqué
 
Studio / Ciné Live :
# # (+)
.O.

Au milieu, la France de 1960, côté campagne. Batailles rangées entre gamins, échanges d'épithètes entre instituteurs rivaux, poésie à la craie de couleur et champs de blé enluminés de soleil. La version de La guerre des boutons de Samuell est un joli chromo, porté par des mômes délicieux et des duels Elmosnino/ Chabat cocasses. Il y manque les chemins buissonniers de l'imaginaire qui auraient modernisé cette histoire décidément datée. Aimable, sans plus.


.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil