L'Exercice de l'Etat

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Pierre SCHOELLER
Acteurs :
  Olivier Gourmet, Michel Blanc, Zabou Breitman, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 50
Date de sortie :
  26/10/2011
Titre original :
  L'Exercice de l'Etat
 
Note "critique" :
  3,33
 Classement 2011
  22 / 104

Résumé :
.O

xx
.O
Bertrand Saint-Jean, ministre des Transports, se rend au milieu de la nuit en province où un accident de car s'est produit. Réagir vite et communiquer : deux axes autour desquels s'exerce sa mission. Par le réalisateur de "Versailles", le complexe exercice du pouvoir.

.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
10/12/2011
J'avais entendu le plus grand bien de ce film et lu l'interview croisée de Natalie Kossusko Morizet et Michel Rocard qui donnait envie de voir ce que donnait Olivier Gourmet dans le rôle de ce ministre des transports qui arrive à une période charnière de sa carrière.

Voir ce film dans la même journée que "les marches du pouvoir" est amusant et montre la vision que les français et les américains ont de l'homme politique et il est peu de dire qu'elles diffèrent...
Suivre ce ministre des transports, permet de mettre en avant un "petit ministre" (je vous mets au défi de me citer 3 anciens ministres des transports ayant officié lors des 15 dernières années) au poste pourtant stratégique (grève à la RATP ou dans les aéroports comme actuellement ? Ce doit être lui qui est le plus concerné, non ?).

Pour gérer cela, l'homme n'est pas seul mais son cabinet n'est pas non plus immense : une poignée de personnes avec, comme pour son alter ego américain, une éminence grise qui reste dans l'ombre mais sans qui il ne serait rien !

La loyauté ? Si importante pour les protagonistes du film de Clooney, elle semble faire défaut aux politiciens français mais à l'instar de son confrère, le réalisateur peine à donner une image passionnante de son personnage principal. La vie d'un ministre manque-t-elle à ce point d'intérêt pour qu'on se sente obligé de rajouter une histoire "à la Pompidou" avec ce diner improvisé chez son chauffeur ?
Pourquoi l'homme politique n'aurait pas d'ami ? Pourquoi oublierait-il l'anniversaire de sa femme ? Est-ce un fantasme d'écrivain ou une réalité ?

Le film est bien plus convaincant lorsqu'il parle de cette recherche de circonscription à gagner "facilement", paroles qui résonnent parfaitement avec l'actualité à droite ( François Fillon qui débarque à Paris ) ou à gauche ( on cherche une circonscription pour Jack Lang). Les coups bas entre membres d'un même gouvernement (et ma circonspection sur l'intérêt d'appeler le président de la république "père"), la solitude d'un homme face aux attentes d'un pays ou plus modestement de salariés en colère ou dans une chapelle ardente après un accident de car... Ce film titille le spectateur autour d'une question simple mais qu'on se pose finalement rarement : qu’attend-on d'un homme politique ?... Un homme avant tout avec ses forces et ses faiblesses qui doit en plus rentrer dans un système qui malheureusement ne juge pas qu'au mérite...

Bref, sans y paraître le film fait réfléchir et beaucoup de petites choses dites à l'écran laissent la porte ouverte à des débats passionnants ce qui donne toute sa force à un film qui ne vous fera peut-être pas rêver de prime abord mais qui lui donne toute sa singularité au milieu d'un production cinématographique bien flemmarde lors de ce dernier trimestre de l'année 2011 (je ne parle pas de l'exception "les neige du Kilimandjaro" qui continue sa carrière sans bruit grâce à un bouche à oreille à la hauteur de la qualité du film !).
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # # (+)
.O.
Pierre Schoeller, réalisateur de l'excellent Versailles, s'immerge dans les coulisses du cabinet du ministre des Transports. Certes, il ne dresse pas le portrait d'un politicien en particulier, mais son analyse des arcanes du pouvoir est si documentée qu'elle n'en est que plus forte avec un homme politique fictif.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil