Intouchables

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Eric TOLEDANO et Olivier NAKACHE
Acteurs :
  François Cluzet, Omar Sy, Anne Le Ny, ...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 50
Date de sortie :
  02/11/2011
Titre original :
  Intouchables
 
Note "critique" :
  3,50
 Classement 2011
  5 / 104

Résumé :
.O

xx
.O
Tétraplégique à la suite d'un accident, un homme riche et cultivé engage comme aide-soignant un jeune de banlieue récemment sorti de prison. Le choc des cultures : une cohabition qui devient une amitié.
.O.

Xavier
@ @ @

.O.
04/11/2011

Vu le vendredi de sa sortie, avant l’emballement qui a suivi et qui voit, deux mois après sa sortie, le film voguer vers les cimes du box-office et quelques répliques passer dans le langages courant à la manière du « Okayyy » des « visiteurs », de « je suis le roi du monde » de « Titanic » ou « Biloute » pour les « Chtis » (cherchez l’erreur… ), j’ai beaucoup apprécié ce film qui m’a pourtant un peu déçu.

Vous vous dites que je ne sais plus ce que j’écris, ce qui pourrait être vrai puisqu’après deux mois sans mise à jour, je tape ma 23ième critique de film « en retard » mais je vais m’expliquer : l’extrait et les interviews des acteurs avant la sortie du film laissaient penser que la « bataille » entre les personnages de François Cluzet et d’Omar Sy serait beaucoup plus sanglante. On attend des vannes à tout va, des coups bas et une véritable relation « sans a priori » ce qui n’est pas vraiment le cas.

Est-ce que cela empêche le film d’être désopilant à de nombreux moment ? Absolument pas. Les deux personnages jouent de concert ce qui donne parfois un humour noir qui apparait dès la première scène ou, surpris, le « Primavera » de Ludovic Enaudi apparait.

J’adore cette musique et je ne savais pas que le compositeur avait été choisi pour faire la B.O. du film. Il ne s’est pas trop foulé et a repris un album qui a été popularisé en 2008 avec la publicité du Blue-Ray (le support remplaçant le DVD… ce que tout le monde sait mais je me dis que si dans 10 ans Niels ou Markus lisent cette critique, ils ne le sauront peut-être pas !) et que j’écoute depuis en boucle (la superbe musique « Fly » dont le lien est ici).

Coté scenario, la bande annonce nous appâte sans tout dire ce qui n’en est que meilleur : les scénaristes ont bien fait le boulot et le film vous prend du début à la fin (malgré un petit passage à vide après une grosse heure), vous fait rire de nombreuses fois (à la différence des «  Ch’tits » ou « Rien à déclarer » où je n’avais pas compris les gens qui disaient avoir pleuré de rire, là je peux dire que ça faisait longtemps que je n’avais pas autant ri au cinéma) sans pour autant être méchant envers tel ou tel personnage.

Le film serait parfait et mériterait @@@@ si on ne ressentait pas un petit truc qui cloche et que je n’ai pas réussi à déceler pendant la projection mais s’est imposé très vite une fois sorti de la salle : il reste bourré de clichés et je pense qu’il n’aurait pas perdu de sa force si les clichés n’avaient pas été aussi omniprésents : le gars riche aime l’opéra (évidemment montré en mode « énorme »), le gars de banlieue « fauche », le gars riche a des enfants qu’il ne sait pas trop éduquer, le gars de banlieue sort son petit frère de la mouise, le gars… on pourrait continuer et la liste est à force dérangeante mais les réalisateurs réussissent le tour de force d’injecter de l’émotion dans la relation entre ces deux personnages opposés, de la tendresse, de l’exaspération, des sentiments pas si simples à rendre plausible au cinéma et il faut rendre hommage aux deux personnages principaux mais aussi aux seconds rôles qui permettent au film, qui aurait pu être irrémédiablement tiré vers le bas, de relever la tête et de viser les sommets malgré tous ces défauts.

Au final « Intouchable » mérite son succès même si on peut se désoler que « les neiges du Kilimandjaro », « Une séparation » ou « Même la pluie » face 200 fois moins d’entrées » mais les comédies ont le monopole du succès et en trouver enfin une à mon gout après deux années particulièrement faibles est un vrai bonheur. Un conseil : ne soyez pas trop tatillons et laissez vous porter et, si ce film ne vous arrache pas un seul franc rire, je crois qu'il faudra que vous arretiez de lire mes critiques de comédies !
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # # (+)
.O.
Une comédie miraculeuse portée par un duo irrésistible qui dissout tous les clichés de son sujet dans la finesse de son scénario et qui renouvelle en profondeur la comédie à la française. 
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil