Et maintenant on va où ?

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Nadine LABAKI
Acteurs :
  Nadine Labaki, Claude Msawbaa, Leyla Fouad, ….
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  14/09/2011
Titre original :
  Et maintenant, on va où ?
 
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2011
  23 / 104

Résumé :
.O

xx
.O
Dans un village libanais déchiré par la guerre, les femmes, chrétiennes et musulmanes, inventent mille stratagèmes pour protéger leurs familles et éviter que leurs hommes s’entretuent. Par la réalisatrice de « Caramel ».
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
14/10/2011
Comme dit dès le générique, ce film est un conte, qu’on nous offre comme un cadeau, qui pourra paraitre grotesque a certains, excellent à d’autres mais qui à l’image des fables de la fontaine, permet d’amener une morale et un message de tolérance bienvenu dans une période ou la religion sert de prétexte à de nombreuses dérives…

Évidemment, ce film fleure bon le monde des bisounours mais il y a des fois ou l’on a envie d’adhérer à ce message positif. Nadine Labaki parvient ce tour de force avec ce petit village d’irréductibles qui sert de parabole à la cohabitation dans le monde de personnes de religions différentes.

Qui rendre responsable de ses problèmes ? Le voisin bien évidemment… la religion empêcherait de réfléchir ? Drôle d’idée quand on voit le niveau d’érudition des plus hauts dignitaires religieux dans l monde ou plus simplement dans le film avec cet imam et de ce prêtre qui sont les deux seuls hommes du village qui tentent d’aplanir les choses. Mais alors pourquoi ne pas être plus clair avec leurs ouailles ? Car leur message ne passerait pas et qu’ils perdraient leur légitimité ? Peut-être …

En attendant les femmes des deux camps font preuve d’inventivité pour calmer ces guerres d’égos qui finissent tragiquement le plus souvent et le film leur rend un bel hommage à défaut d’offrir une réflexion plus poussée sur la manière d’endiguer ces conflits incessants.

Bref, « Et maintenant on va où » n’est pas un grand film mais une petite madeleine réconfortante qui permet d’aborder un sujet difficile de manière légère. Pour cela il mérite des applaudissements mais il faudrait davantage pour aller titiller les @@@
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
Pour éviter que les deux communautés ne s'affrontent encore, les femmes vont mettre en place un dispositif absurde et ingénieux. À commencer par bousiller la seule télévision du village ! Une manière pour la cinéaste de dire que les médias enveniment souvent les choses... Les trouvailles sont burlesques et leurs interprètes sont truculentes (…) . Cependant, malgré l'aspect naïf de cette réconciliation des religions par les femmes, Nadine Labaki n'a pas cédé à l'idéalisme à tous crins. Comme si elle savait qu'il était déjà très ambitieux d'empêcher les chrétiens et les musulmans de son pays de s'entre-tuer, mais complètement fou d'espérer qu'ils s'aiment.  
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil