Crazy, Stupid, Love

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  John REQUA et Glenn FICARRA
Acteurs :
  Steve Carell, Ryan Gosling, Julianne Moore, …
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 55
Date de sortie :
  14/09/2011
Titre original :
  Crazy, Stupid, Love
 
Note "critique" :
  2,50
 Classement 2011
  84 / 104

Résumé :
.O

xx
.O
Cal, parfaitement amoureux, découvre que son épouse de trompe. Divorcé et coaché par un ami, il affronte le célibat sans aucun atout, ignorant des nouveaux codes amoureux. L’amour, la drague et le ringard au cœur du tendre.
.O.

Xavier
@

.O.
28/09/2011
Hum… comment ai-je atterri là ? Le synopsis ne me faisait pas rêver, Steve Carrel est étiqueter « ne fait rire qu’en Amérique » ce que je peux confirmer en ce qui me concerne pour les rares films vus avec le mister et le coup du gugus qui perd sa femme mais va la reconquérir est un peu vu 100 fois… par an au cinéma !

Alors oui, j’ose le dire : c’est mademoiselle Chabah qui a refusé de voir « la planète des singes : l’origine » et nous a fait bifurqué, avec Rachel, vers cette séance d’un niveau déplorable. Évidemment, il y a Ryan Gosling qui brule l’écran en ce moment sur tous les films qui le voient au générique (en moins d’un mois on aura eu le droit à ce film mais également « Drive » et « les marches du pouvoir ») mais pour le reste l’histoire est alambiquée au possible et la morale plus que douteuse…

Vos vous faites largué car vous êtes raplapla, sortez la carte bleue, dépensés sans compter et vous retrouver la « classe » qui vous faisait tomber les midinettes au lycée en claquant des doigts ! Voilà en gros le plan proposé à Steve Carrel ce qui montre l’image qu’on a de la femme qui attend seulement une épaule pour pleurer et une carte à débiter pour sortir avec vous… sympa, non ? Évidemment, ça ferait un peu désordre donc on vous colle une histoire opposée pour que la morale soit bien pensante : en fait on fait cela quand on est seul et malheureux et il faut donner une chance à tout le monde de se refaire une vie.

Sortez les mouchoirs, clap de fin et tout va bien… non mais on pourrait faire dans le subtil deux minutes ? Surtout pas donc on vous montre que tout le monde aime tout le monde en décalé en rajoutant une baby-sitter qui aime le mari et un gamin amoureux de la baby-sitter pour vraiment toucher toutes les générations. Dites, vous n’avez pas oublié papy et mamy dans l’histoire ? Bizarre ça… ils vont se plaindre les plus de 60 ans !

Honnêtement il y a deux trois passages marrant dans le film et Ryan Gosling qui vole la vedette a tous les autres personnages mais pour le reste, je retiens le second mot du titre et lâche les deux autres : rien de fou dans ce monde d’amour tellement attendu… perso, je passe mon chemin !
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # (+)
.O.
Crazy Stupid Love n'est en rien la gaudriole sur la coucherie en série qu'il prétend. Derrière ce leurre racoleur, se cache une comédie humaine au coeur tendre sachant allier des scènes irrésistibles à des moments inattendus, indécelables, et à des imbroglios qui dérapent dans une baston entre mâles dominants. (…) Les étincelles sont là. Il n'y a plus qu'à laisser le charme agir.
.O.

Posté le : 23.10.2011
Auteur : Amandine
Note :

100% d'accord avec ta critique ! J'ai été très surprise des "bonnes" critiques à l'égard de cette comédie pas drôle (un comble). Seul la plastique de Ryan Gosling sauve le film mais c'est peut-être du photoshop ;o)


Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil