The Invention of Lying

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Ricky GERVAIS et Matthew ROBINSON (II)
Acteurs :
  Ricky Gervais , Jennifer Garner , Jonah Hill ...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  28/04/2010
Titre original :
  The Invention of Lying
Note "critique" :
  2,00
 Classement 2010
  49 / 123

Résumé :
.O

xx
.O
Dans une société ou le mensonge est inconnu, chacun dit toujours la vérité, en toute occasion, qu'elle soit rude ou embarassante. Un jour pourtant, mark découvre les vertus du mensonge, et chacun ignorant du concept même, gobe toutes ses histoires. Seule la femme qu'il aime, reste sourde à son baratin... Une comédie romantique.
.O.

Xavier
@ @

.O.
30/04/2010
L’idée était séduisante, la réalité l’est nettement moins. Un monde sans mensonge, est-ce possible ? Dans ce film, oui, et cela ne créB aucun problème puisqu’en plus de ne pas savoir mentir, les gens n’ont pas d’amour propre. Mince alors, serait-ce le monde des Bisounours ?

Honnêtement, le début du film est assez jubilatoire et j’ai repensé à cet incident, en Angleterre, lorsque le premier ministre actuel, Gordon Brown, ayant oublié qu’il avait toujours le micro-cravate posé par une télé, s’était laissé aller dans sa voiture après une rencontre avec une grand-mère, en engueulant son attaché de presse et en lui disant qu’on ne pouvait rien tirer de cette vieille dame bornée ! Evidemment, les « médias » en ont fait leurs choux gras et les mêmes personnes feront les chagrins quelques mois plus tard en disant qu’il y en a marre de la langue de bois et des discours convenus !

Bref, ici la maison de retraite est appelée « l’endroit triste où vont mourir les gens seuls », le narrateur nous dit au départ qu’on va accélérer le générique parce que tout le monde se fiche des noms qu’on met à ce moment-là, et on commence directement avec une première rencontre entre les deux « héros » pas banale !

La suite sera suivant votre humeur : soit le traitement « sitcom US à deux sesterces » vous gonflera rapidement, soit le sous-texte mordant sur la religion vous semblera tout bonnement hallucinant dans un produit US d’habitude si formaté ! C’est la force de ce film, qui ne réussit pas le pari d’unir la bonne comédie et le côté vraiment acide de la démonstration, et l’on se demande se qu’aurait donné un Jim Carey dans le rôle titre, tout en admirant la prestation de Jennifer Gardner qui s’en tire assez bien.

Bref, cette « découverte du mensonge » ne tient pas toutes ses promesses et l’on pourra en tenir rigueur à Ricky Gervais, mais si vous n’êtes pas trop mal luné (je dis ça parce que les critiques lues sur Allociné étaient assez virulentes… mais peut-être que toucher à la religion n’a pas plu à ces internautes ?), cela permet de passer un bon petit moment.
.O.


Première :
non commenté
 
Studio / Ciné Live :
# #
.O.
Un ressort génial et une avalanche de situations gaguesques où chacun joue le premier degré. Malheureusement, rien n'est inépuisable.
De cette idée originale, la satire grinçante de The Invention of Lying glisse lentement vers une comédie romantique convenue (…). Too bad !
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil