Simon Werner a disparu…

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Fabrice GOBERT
Acteurs :
  Ana Girardot, Jules Pelissier, Esteban Carvajal Alegria, ...
     
Genre :
  Thriller
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  22/09/2010
Titre original :
  Simon Werner a disparu…
 
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2010
  42 / 123

Résumé :
.O

xx
.O
Septembre 1992, banlieue parisienne. On découvre un cadavre dans une forêt... Deux semaines auparavant, un élève disparaît du lycée, puis deux autres, tous de la même classe... Un teen movie à l'américaine transposé en banlieue parisienne, un mélange des genres réussi.
.O.

Xavier
@ @

.O.
02/10/2010
Le procédé, aussi ludique qu'astucieux, offre surtout au cinéaste de gratter le vernis des apparences. Apparaissent le spleen, les tourments et les angoisses de chacun de ces ados qui se trimballent pourtant avec la coolitude en bandoulière. L'interprétation par une troupe de novices prometteurs (Ana Girardot, la fille d'Hyppolite, Jules Pelissier, l'ex-candidat à la Nouvelle star...) ajoute à la réussite de ce conte cruel et intriguant.

Un extrait intriguant et l’image d’un « film qui ne restera pas plus de 3 semaines à l’affiche » m’ont incité à voir cette histoire de disparition dans un lycée qui est présentée à la manière du triptyque « un couple épatant – Cavale – Après la vie » qui m’avait enchanté il y a quelques années.

La même histoire vue sous différents points de vue, ce n’est pas nouveau mais le procédé a fait ses preuves et c’est gentiment que nous suivons les aventures des 4 protagonistes. Tout serait parfait si l’ambiance était un peu plus tendue et les points de vues plus variés car, au lieu de compléter les informations, le procédé nous rabâche parfois 4 fois la même situation sans rien apporter.

Evidement, s’il avait comblé les « trous », cela aurait demandé un travail un peu plus poussé de la part des spectateurs mais il y a un pas entre cela et un « Memento » de Christopher Nolan !

Bref, le film est malin, les acteurs en font un peu trop dans le mode « faut que je me fasse remarquer donc je joue une « gueule » bien marquée » mais le film n’est pas déplaisant et il a le mérite de vouloir se démarquer du tout venant habituel. Cela suffira à lui donner @@ mais il manque pas mal de choses pour viser plus haut ;-)
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
Il est des mélanges surprenants, improbables, a priori antinomiques, et qui pourtant aboutissent à des objets filmiques incroyablement maîtrisés. Pour son premier long, l'audacieux Fabrice Gobert frappe fort. Il ose le grand écart entre Rohmer et le Wes Craven de Scream (le gore en moins), entre AB productions et Twin Peaks. Tantôt flippant, tantôt mélancolique, tantôt sentimental, ce teen movie multigenre louche aussi vers le Gus Van Sant de Elephant.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil