Rubber

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Quentin DUPIEUX
Acteurs :
  Stephen Spinella, Roxane Mesquida, Jack Plotnick, ...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 25
Date de sortie :
  10/11/2010
Titre original :
  Rubber
 
Note "critique" :
  3,33
 Classement 2010
  13 / 123

Résumé :
.O

xx
.O
Sur une route désertique de l’Ouest américain se promène un dangereux assassin : un pneu, décidé à venger le massacre des siens. Des spectateurs assistent à ses forfaits sanglants… Une comédie noire et absurde par le réalisateur de « Steak ».
.O.

Xavier
@ @ @

.O.
11/11/2010
Il y a des films que je vais voir uniquement pour leur petit nombre de salle ! Ca parait idiot mais il y a un petit plaisir à devoir se dépêcher à voir un film car on sait sa durée de vie en salle très limitée… la preuve avec celui-ci qui n’est sorti que dans cinq salles parisiennes en 1 ère semaine d’exploitation et qui m’a fait découvrir le MK2 Beaubourg que je n’avais jamais eu l’occasion de fréquenter !

Le résultat de cette pseudo course contre la montre n’est pas toujours productif, mais parfois on découvre des OVNI, des films qui sortent des sentiers battus et se singularisent par leur sujet, leur forme ou leurs acteurs.

Coté acteurs, la star est un pneu… très expressif quand il est énervé ! Plus sérieusement, le film débute par un monologue qui met tout de suite le spectateur dans le bain et vous donnera une bonne raison d’expliquer pourquoi vous avez aimé le film : « no reason » !

Et oui, il y a des choses qui nous dépassent, des films qu’on a du mal à « expliquer » mais qui pourtant vous ont procuré des sensations qu’on éprouve rarement au cinéma… et ce Rubber rentre parfaitement dans cette catégorie. Quand j’analyse le film de manière objective, je trouve l’histoire idiote, le traitement des têtes qui explosent assez grossier et le second niveau de lecture pas spécialement très fin…. Il n’empêche, la tambouille prend drôlement bien et « sans raison », on se laisse happer dans cette « comédie » (je trouve amusant de caractériser comme cela le film, mais bon, je n’aurais pas aimé être à la place du gars du Pariscope qui devait trouver une case dans laquelle mettre ce long métrage !).

Rubber est une expérience, qui laissera sans doute sur le bord de la route de nombreuses personnes, mais si vous rentrez dans le délire du réalisateur, si vous essayez de voir comment il va pouvoir développer cette idée qui a priori ne tiendra pas la route plus de 10 minutes, alors ce film vous réjouira !

Bref, vous êtes joueur ? « no reason » de ne pas l’être ! ;-)
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Quentin Dupieux s'est imposé comme l'unique cinéaste situationniste de France et de Navarre, et ce bien que son obscur objet de désir ait été tourné dans les grands espaces américains, avec un simple (!) appareil photo. Rubber est peut-être son film le plus théorique, opérant - nous l'avons dit - une mise en abîme directe du spectaculaire, tout en développant à travers les exploits de cet être en caoutchouc, la science du no reason. Une science qui élève l'absurde au rang des beaux-arts et permet, en début et en fin de parcours, une tirade jouissive.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil