Piranha 3D

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Alexandre AJA
Acteurs :
  Elisabeth Shue, Adam Scott, Jerry O'Connell, ...
     
Genre :
  Horreur
Durée :
  1 h 30
Date de sortie :
  01/09/2010
Titre original :
  Piranha 3D
 
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2010
  84 / 123

Résumé :
.O

xx
.O
Lake Victoria, son lac, ses nombreux étudiants venus s'amuser et se baigner pendant le week-end de Pâques. Mais un tremblement de terre ouvre une faille dans le lac : en surgissent des visiteurs qui ont, eux aussi, envie de faire la teuf... Après le requin, l'alligator ou l'anaconda, bienvenue aux piranhas !
.O.

Xavier
@

.O.

02/10/2010
J’ai toujours du mal à être sévère avec ce genre de film : on sait pourquoi on est là, donc on ne va pas se plaindre de voir quelque chose d’irréaliste et complètement idiot. Il n’empêche, ce Piranha était précédé d’échos flatteurs autant sur l’histoire que sur la 3D.

N’étant pas fan du procédé, je me suis laissé tenter et le résultat est sans appel : encore une fois, la 3D ne sert à rien ! Pfew… c’est vraiment de l’arnaque et, sous l’eau, la troisième dimension est encore moins convaincante qu’en surface (si si… c’est incroyable mais vrai !).

Coté histoire, ce n’est guère mieux, les scénaristes ayant décidé de nous référencer toutes les situations improbables : vous voulez être vu de loin lorsque vous êtes sur une île déserte ? Mettez vous au niveau de l’eau plutôt qu’au sommet de la montagne ! Vous devez passer par une corde pour relier deux bateaux avec pleins de méchantes bébêtes en dessous ? Passez à quatre plutôt qu’un par un, on ne sait jamais sur un malentendu !

Je ne citerai pas toutes les aberrations mais cela enlève toute la dimension « dramatique » du film, le suspens étant quasi nul sur le « où – quand – comment ? ». On enfile donc les perles avec plus ou moins de bonheur et le seul truc sympa consiste à voir une palettée de belles nanas en maillots de bain sous le soleil…. Remarquez avec le ciel gris parisien et le retour de l’automne, c’est toujours ça de pris mais de là à conseiller ce film, il ne faudrait pas pousser mémé dans les ... piranhas !
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
Têtes décapitées, bras déchiquetés, geyser d'hémoglobine : tel le Peter Jackson de Brain Dead, il se délecte à surenchérir dans l'horreur, les boyaux et la tripaille. Outre broyer façon Moulinex les naïades topless, son Gremlins aquatique et génialement trash offre un déferlement de gags ultra-sexy à la American pie.  
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil