Nine

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Rob MARSHALL
Acteurs :
  Daniel Day-Lewis, Marion Cotillard, Penélope Cruz, ...
     
Genre :
  Musical
Durée :
  2 h 00
Date de sortie :
  03/03/2010
Titre original :
  Nine
 
Note "critique" :
  1,00
 Classement 2010
  121 / 123

Résumé :
.O

xx
.O
Guido Contini est un réalisateur italien célèbré, adulé, admiré. Au moment de réaliser son nouveau film, dont il n'a pas écrit la première ligne, il est en pleine crise existentielle. entre le manque d'inspiration et les trop nombreuses femmes qui l'entourent, le génie a des ratés... Un spectacle de Broadway inspiré de "8 et demi" de Federico Fellini, adapté pour le cinéma par le réalisateur de "Chicago".
.O.

Xavier
0

.O.
12/03/2010
« Rhon pich… Rhon pich… » (spéciale dédicace à « Monstres & Cie » au passage). Vous avez besoin d’un somnifère et les matchs de l’équipe de France de football ne marchent pas ? Voilà « Nine »et sa pléïade de stars qui tournent dans le vide !

J’avais pourtant beaucoup apprecié « Chicago », du même réalisateur, et le casting imposait le respect : Marion Cotillard (qui ne m’a pas impressioné, même si elle n’a pas un rôle facile), Penélope Cruz (animale au possible, j’adore :-p ), Sophia Loren (petit rôle), Nicole Kidman (peu présente mais parfaite dans le rôle de l’icône), Judi Dench (que j’apprecie de plus en plus), Stacy Ferguson (à qui je veux bien donner des interviews !), Kate Hudson ou encore Ricky Tognazzi pour entourer un Daniel Day-Lewis qui n’arrive pas à se sortir d’un rôle impossible.

On pourra mettre au crédit du film les nombreuses reflexions faites sur… l’impossibilité de faire un tel film ! C’est assez amusant au début d’entendre parler de la création, de ce processus si difficile et de la peur de la page blanche, de l’echec, alors que l’on a déjà tout réussi et tout raté comme le rappelle le public de ce réalisateur. Reste que lorsqu’on ne trouve pas de bon angle pour traiter le sujet, on évite de faire un film.

Ici, les numéros musicaux n’apportent pas grand-chose à l’histoire et ils n’ont pas la majesté de « Chicago » : ils font clinquants et brouillons, le réalisateur ne sachant pas trop quoi faire de ces pseudo-morceaux de bravoure qui deviennent un passage obligé pour chacune des actrices et permet au spectateur, qui après une demi-heure trouve déjà le film long, de compter le nombre d’intermèdes musicaux qu’il doit rester avant la fin.

Bref, ce « Nine » est une énorme deception mais tout le monde sait qu’un casting 18 étoiles n’est pas synonymes de film 4 étoiles… La preuve par l’exemple, une nouvelle fois :-( Allez, evitez ce film et louez le très bon « Chicago », cela vous evitera de vous brouiller avec Rob Marshall, et en plus vous passerez un excellent moment ! Le deal est honnête, non ?
.O.


Première :
¤
 

Studio / Ciné Live :

# # # #
ou
0

.O.
POUR : (..) on retiendra l'émotion qui jaillit des deux tours de chant de Marion Cotillard. Si le coeur de Nine bat, c'est bien grâce à elle. Le film ne possède peut-être pas l'unité stylistique de Chicago, il n'en est pas moins un moment d'évasion au royaume des muses.

CONTRE : Un tel degré de ratage risque de faire date. Entre fausses bonnes idées, fautes de goût et contresens, les amateurs de naufrages industriels seront à la fête. (...) Remboursez!
.O.


Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil