Mégamind

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Tom McGRAGTH
Acteurs :
  Will Ferrell, Brad Pitt, Tina Fey, ...
     
Genre :
  Animation
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  15/12/2010
Titre original :
  Megamind
 
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2010
  94 / 123

Résumé :
.O

xx
.O
Désolé d'avoir perdu son ennemi intime, Megamind, un affreux jojo tout bleu, s'en invente un nouveau. Mais ce dernier se révèle incontrôlable et vraiment pas gentil... Un Frankenstein moderne mal dans sa peau aux prises avec sa créature.
.O.

Xavier
@

.O.
15/12/2010
Et voilà le dernier Dreamwork, ce qui nous vaut sur l’affiche une belle phrase d’accroche nous disant que les producteurs de Shrek sont derrière ce petit bonhomme bleu qui lorgne du coté du récent « Moi moche et méchant ».

Coté histoire, Mégamind joue de clins d’œil à « King Kong », « Donkey Kong » (le jeu vidéo auquel je jouais quand j’avais 10 ans !), « Superman », la politique américaine (et le « yes, we can » d’Obama) mais peine à se trouver un scénario franchement intéressant.

Pourtant, l’idée du super méchant qui tue le super-gentil et se déprime car il n’a personne à affronter avait de quoi faire un scénario original mais le niveau ne décolle jamais. Est-ce la faute à cette « nounou » inintéressante ? Au personnage principal qui peine à convaincre que ce soit au niveau de son design ou de ses dialogues (il faut se faire à la voix de Kad Merad en VF qui est bien reconnaissable mais qui donne parfois l’impression d’assister à un faux doublage plutôt qu’à une véritable histoire).

Ajoutez à cela une pseudo romance dont on devine aisément tous les rebondissements et vous comprendrez pourquoi le cocktail Megamind n’arrive pas à retenir l’attention même lorsqu’il sort l’artillerie lourde avec la musique de « Thriller » de Mickael Jackson !

Bref, je doute que les petits s’enthousiasment et les grands en seront également pour leurs frais… mieux vaut se tourner vers Disney et le très bon « Raiponce » : si vous voulez une toile de qualité pour ces vacances de Noël (et ce sera pareil pour le DVD !) ce dernier vous comblera.
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
De grands pouvoirs engendrent de grandes responsabilités, disait l'autre. Si cette devise constitue le coeur de ce film ultra-référencé, son âme est un tourbillon créatif et hilarant qui enthousiasme le spectateur, lui faisant presque oublier l'intérêt secondaire du dessin. Et l'émotion de finalement se frayer un chemin via l'épiphanie finale : Megamind accepte sa vraie nature, fait la paix avec lui-même avant de la rétablir sur terre, et tente de conquérir la charmante Roxanne. Tout est en règle.    
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil