La famille Jones

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Derrick BORTE
Acteurs :
  Demi Moore, David Duchovny, Amber Heard, ...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  17/11/2010
Titre original :
  The Joneses
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2010
  10 / 123

Résumé :
.O

xx
.O
Les Jones sont beaux, sympathiques, charmants. Chacun rêve d'être leur ami ou de leur ressembler. Pas de problème : cette famille modèle est l'invention d'un publicitaire et n'a pour but que de faire vendre des produits. Une critique de la société de consommation.
.O.

Xavier
@ @ @

.O.
04/12/2010
Il y a des films qui attirent votre attention par des moyens qu’on a du mal à vraiment déterminer. C’est le cas de cette « famille jones » dont je suis incapable de vous dire comment j’en ai entendu parler… dont je n’ai pas vu d’extrait… mais qui a piqué ma curiosité et que j’ai vu très vite disparaitre des écrans vu son petit nombre de copies.

Un coup dans l’eau un dimanche avec Antoine à l’UGC Ciné Cité les Halles (en même temps, la salle devait contenir moins de 60 places…) n’a fait que renforcer mon envie de découvrir le film et, après vision, je ne le regrette pas.

On pense un peu à « The Truman Show » (si vous me connaissez un peu, vous savez que c’est un film que j’adore) mais dans un genre un peu différent puisque ce n’est pas la télé-réalité qui est dans le viseur, mais tout simplement la publicité et notre attitude de consommateur invétéré qu’il est difficile de refréner dans une société ou si vous n’avez pas le dernier objet à la mode, vous êtes tout de suite catalogué (j’aime le regard de mes élèves lorsqu’ils aperçoivent mon portable… qui ne permet « que » de téléphoner alors que les I-Phone IV et autres Blackberry permettent de faire quasiment cuire un œuf !).

Ici, la famille Jones pendant quasiment tout le film torpille sous nos yeux ces schémas « d’imitations du voisin » qui sont censés mener au bonheur ce qui n’est vrai ni pour ceux qui font la pub ni pour ceux qui consomment…  c’est le seul défaut du film : oublier les commanditaires, ceux qui ont des intérêts dans cette « poussée de consommation » et montrer que ce qui les motive est… surement l’argent qui leur permettra eux aussi de consommer d’autant plus !

Pour le reste, le film fait un quasi sans faute dans le mode « dénonciation sans surligner au marqueur ». Les problèmes « de couple » sont parfois un peu trop prévisibles mais la fin (apparemment changées pour les européens qui trouvait celle présentée aux américains trop cul-cul) se tient et permet de garder une ligne de conduite vraiment intéressante.

Bref, « la famille Jones » n’est pas le film de l’année mais il sera sans soucis celui du mois de novembre… je vous le recommande donc (et vous déconseille de regarder l’affiche qui est vraiment hideuse et n’a pas du aider le film !).
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# #
.O.
Bref, c'est The Truman Show. En moins cinglant. En nettement moins subversif aussi. Si, au début du film, le réalisateur épingle le consumérisme, l'envie qui dévore les uns face aux possessions des autres, il retombe vite dans le drama lambda sans même chercher à creuser la psychologie de ses personnages. Frustrant.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil