L’arbre

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Julie BERTUCCELLI
Acteurs :
  Charlotte Gainsbourg, Morgana Davies, Marton Csokas, Peter O’Neill, Gillian Jones, …
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  11/08/2010
Titre original :
  The Tree
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2010
  41 / 123

Résumé :
.O

xx
.O
Dans le jardin de Dawn, Peter et leurs enfants, un immense et imposant figuier semble, sous le ciel australien, protéger toute la famille. Pourtant Peter meurt subitement d’une crise cardiaque… Une femme et ses enfants face à l’absence de l’être aimé. Un magnifique rôle pour Charlotte Gainsbourg.
.O.

Xavier
@ @

.O.
25/08/2010
« La chambre du fils » avait obtenu il y a quelques années la palme d’or à Cannes… Cette année « l’arbre » n’était pas en compétition mais faisait office de « film de cloture » du festival. Ces deux films ont beaucoup de points commun et pourtant, chacun parle de la mort d’une façon totalement différente… est-ce que cela vient du pays évoqué (Italie / Australie), du mort en question (le fils / le père), ou est-ce plus simplement car chacun ressent d’une manière totalement personnelle la mort d’un être aimé et qu’il n’y a pas de mode d’emploi pour l’appréhender ?

« L’arbre » met du temps à trouver son rythme et, pendant un moment, j’ai craint le coté « les enfants sont finalement plus adultes que les grandes personnes » qui a tendance à me gonfler quand un petit de 8-10 ans réagit comme un adulte. Ici ce n’est pas le cas et la petite troupe entoure la maman (Charlotte Gainsbourg, que j’ai déjà connue plus inspirée) bloquée dans son chagrin, d’une manière vraiment touchante.

Comment repartir dans la vie après un évènement comme celui là ? chacun essaye de se raccrocher aux branches et la métaphore, qui pourrait être indigeste, passe avec une certaine fraicheur, une dose de naïveté qui nous ramène au point de vue des enfants qui s’exprime par petites touches pour former un tableau final qui rappel que, quand tout part en vrille et qu’on a l’impression que la vie s’acharne contre nous, c’est souvent dans la famille que l’on puise la force de se relever et d’avancer.


P.S.1 : Si vous pouvez, évitez de regarder la bande annonce du film qui montre trop de moment "forts" et qui gache un peu la fin puisque certaines images sont attendues et n'arrivent que dans les toutes dernières minutes du film :-s

P.S.2 : Effet du film, ou tout simplement « effet séance de 22h30 », mais il est à noter que la salle était remplie à moitié (pas trop compliqué quand elle ne fait que 60 places) et qu’il n’y a que deux personnes qui sont parties avant la fin du générique. La musique l’accompagnant est jolie (the cinematic orchestra, "To Build A Home", un peu longue en écoute complète puisqu'elle dure plus de 6 minutes... et accessoirement je viens de voir que c'ets la musique utilisé par "L'equipe" pour faire sa pub à la télé....), mais c’est quand même assez rare ;-)
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Sur ce thème du deuil qui a beaucoup inspiré le cinéma, Julie Bertuccelli fait entendre sa petite musique singulière, bouleversante mais jamais larmoyante. (...) Julie Bertuccelli s'aventure sur le terrain miné du mélange des genres. Et trouve la bonne distance en ancrant dans le réalisme la mise en images d'un film sans cesse aux frontières du surnaturel. Son Arbre est porté par une grâce infinie, y compris lors des moments douloureux, où la tristesse prend le pas sur la pulsion de vie. (...) Cette grâce qui traverse l'interprétation de Charlotte Gainsbourg, saisissante dans le rôle complexe de cette épouse en deuil. Cette grâce qui vous accompagne longtemps après la découverte de cette merveille de film.  
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil