L'illusioniste

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Sylvain CHOMET
Acteurs :
  Jean-Claude Donda, Edith Rankin, ...
     
Genre :
  Dessin animé
Durée :
  1 h 20
Date de sortie :
  16/06/2010
Titre original :
  L'illusioniste
 
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2010
  118 / 123

Résumé :
.O

xx
.O

Un artiste demusic hall sur le déclin voyage avec son numéro de magie. Il rencontre une jeune femme qui décide de le suivre. Le réalisateur des "Triplettes de Belleville" donne vie au dernier rêve de jacques tati, un script écrit il y a quelque cinquante ans, un projet inabouti.
.O.


Xavier
0

.O.
19/06/2010
Ouaouh… Je pensais avoir vu un bon nombre de films chiants, mais je crois que j’ai le vainqueur toutes catégories (quoique, en y réfléchissant, quelques films de Claire Denis seraient du même niveau). J’avoue ne pas avoir énormément accroché aux « Triplettes de Belleville », mais Antoine m’a proposé de voir ce second film de Sylvain Chomet et je me suis laissé convaincre… et je l’ai bien regretté !

Au bout de 10 minutes, je regardais déjà ma montre, le plus intéressant dans la salle se passant à ma gauche ou un père et son gamin se faisaient la converse : « dis papa c’est en noir et blanc ? quand est-ce qu’arrive la couleur ? »… Le père, qui ne devait pas avoir vu une image ou un extrait du film avant de rentrer dans la salle ne savait pas trop quoi lui répondre… En effet, le générique est en noir et blanc mais la suite… aucune idée !

La litanie des questions sans réponse continuera pendant les 80 minutes (soit 4800 secondes, un calvaire !) avec comme sommet ce superbe : « mais pourquoi le monsieur il a une corde autour du cou », quand un clown débute une tentative de suicide… Silence gêné du père… Question posée à nouveau par le fils… Et la réponse énorme : « parce qu’il est triste » !!! J’espère qu’au prochain chagrin du gamin le père le surveillera de près parce que sinon, il risque d’avoir une mauvaise surprise.

Revenons à notre illusionniste, chiant comme la pluie malgré des dessins somptueux : que fait-il ? Toujours la même chose, que lui arrive-t-il ? Une rencontre avec une jeune fille qui ne change pas grand-chose a l’intérêt de l’histoire, des personnages secondaires joliment croqués en deux secondes… mais n’évoluant pas et ne servant pas l’histoire… Le scénariste de cette aventure a dû avoir 4 minutes pour pondre une histoire, et ça se ressent bigrement.

Bref, si vous voulez réfléchir sur le thème de « l’ennui au cinéma », vous avez le film parfait devant les yeux… sinon, fuyez (ou prenez un coussin très confortable !).
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
L'auteur des Triplettes de Belleville adapte un scénario inédit de Jacques Tati. Et fait de cette lettre d'amour d'un génie à sa fille un joyau de l'animation ludique, sensible et bouleversant. Une merveille!
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil