Dog pound

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Kim CHAPIRON
Acteurs :
  Adam Butcher, Shane Kippel, Mateo Morales, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 30
Date de sortie :
  16/06/2010
Titre original :
  Dog pound
 
Note "critique" :
  2,50
 Classement 2010
  56 / 123

Résumé :
.O

xx
.O
Trois adolescents, condamnés pour traffic de drogue, agression et vol de voitures, se retrouvent dans une prison pour mineurs. Un microcosme dans lequel des gamins enragés, malades de violence, de révolte et de solitude, tentent de survivre. Une expérience terrible, par le réalisateur de "Sheitan"
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
01/07/2010
Un film sur l’univers carcéral version « adolescents » ? J’aurais du faire attention que cela attirerait des jeunes blaireaux profitant de la fête du cinéma pour se croire à la maison et commenter tout ce qu’ils voient à l’écran en mode « petit gars qui se la joue ».

Les dialogues étaient en même temps assez amusant, les gars semblant prendre comme un documentaire le FILM ce qui donnait des dialogues du type « ah ouais, moi il me fait ça je lui défonce la gueule » et son compère lui répondant « oui mais le gars est seul et en face ils sont 2 ou plus ! » pour tenter de lui dire que, la loi du nombre, ça compte quand même !

Enfin, si l’on passe outre cela, Dog pounds restera pour… sa bande originale qui m’aura fait découvrir le groupe « Balmorhea » qui compose une bonne partie des morceaux sans paroles qui illustrent (malheureusement d’une façon un peu trop présente) une bonne partie du film. Pour le reste cette « fourrière » qu’annonce le titre joue plutôt dans la catégorie « série B » qu’autre chose.

Le début du film semble nous annoncer que l’on va suivre le parcours de trois personnages mais Kim Chapiron en fait clairement ressortir un du lot Il a raison, l’acteur étant vraiment crédible mais l’histoire, enfilant comme des perles les situations convenues, peine à s’élever au delà de problématiques simplistes alors qu’une reflexion sur l’utilité de la prison pour des gamins de 17 ans soit déjà ultra violent, soit complètement depassés par les évènement et broyés par ce système, aurait été plus salutaire.

Bref, Dog pounds choisit un sujet trop important pour que l’on se satisfasse d’un traitement aussi léger et je suis ressorti assez déçu de la salle de cinéma… l’achat de « All is Wild, All is silent » me permet de voir que la musique est quand même bien sympa (mais pas grandiose non plus) et que ce film se perdra dans mon classement de fin d’année un peu en dessous de la moyenne… Dommage.
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
C'est filmé avec une acuité quasi documentaire. Les images dures sont là sans qu'on ne tombe dans la violence gratuite. (...) Le jeune cinéaste a aussi l'oeil pour dénicher les talents: les acteurs sont plus vrais que nature avec une mention spéciale pour Adam Butcher.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil