Dans ses yeux

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Juan José CAMPANELLA
Acteurs :
  Soledad Villamil, Ricardo Darin, Pablo Rago, …
     
Genre :
  Drame
Durée :
  2 h 10
Date de sortie :
  05/05/2010
Titre original :
  El Secreto de Sus Ojos
 
Note "critique" :
  2,16
 Classement 2010
  48 / 123

Résumé :
.O

xx
.O
Retraité d’un tribunal, un homme veut écrire un roman sur un crime irrésolu qui s’est produit 25 ans auparavant, en 1974, et dont il a été le témoin et l’un des protagonistes. Histoire policière, travail sur le passé et la mémoire, l’adaptation d’un roman d’Eduardo Sacheri, Oscar 2010 du meilleur film étranger.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
11/06/2010
Pendant plus d’une heure et demie je me suis demandé comment ce gentil film argentin, pompé sur « Derrick » pour le rythme, avait pu obtenir l’Oscar du meilleur film étranger. Heureusement, je ne suis pas du genre à partir au milieu d’un film, et « Dans ses yeux » est l’exemple parfait du long-métrage qui se rattrape dans la dernière demi-heure de ses errements précédents.

L’histoire de ce greffier à la retraite qui va se prendre pour Colombo et nous rejouer l’histoire pour résoudre une affaire vieille de 20 ans nous joue tous les poncifs du genre : coéquipier pied nickelé, supérieure dont on s’amourache sans assumer...

Petit à petit l’histoire devient un peu plus fournie, ce qui évite l’ennui total et donne envie de s’investir un peu dans l’enquête, même si, là encore, les rebondissements sont attendus, renforçant l’idée que l’on a plus affaire à un téléfilm qu’à un film.

Reste alors un petit quart d’heure quand tout s’accélère : n’attendez pas une fin à la « Usual Suspect » vous obligeant à reprendre tout le film, mais juste quelques évènements qui surprennent (enfin !) et rappellent quelques films que je ne citerai pas pour ne pas l’éventer, mais permet de sortir en se disant que le film mérite son nom (mais surement pas son Oscar !).

Bref, vous aimez les petits polars pas trop méchants ? « Dans ses yeux » est fait pour vous, sinon, circulez, il n’y a rien à voir. ;-)
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
Campanella joue sur la mémoire de son héros qui tente de résoudre ses problèmes intimes à travers son enquête et celle, collective, d'un pays. Le résultat séduit par sa capacité à mêler subtilement petites et grande histoires, comme La vie des autres, dont il partage aussi le sens de l'émotion digne.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil